•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille Poirier de Bellegarde veut sauver le bureau de poste

Radio-Canada

Une famille de Bellegarde, situé dans le sud-est de la Saskatchewan, a acheté une maison dans laquelle était situé le bureau de poste du village afin d'assurer sa réouverture.

Joe et Irène Poirier ont fait l’acquisition de leur maision de quatre pièces après le départ à la retraite du maître-postier, parti s’installer à Saskatoon.

Le bureau de poste est toutefois fermé depuis vendredi dernier, en attendant que Postes Canada embauche un nouveau maître des postes. C’est pourquoi les Poirier ont acquis la maison, afin d’éviter que quelqu’un d’autre ne l’achète sans désirer garder le bureau de poste ouvert.

Un homme se tient debout devant une porte qui donne sur un bureau de poste. Joe Poirier et sa femme, Irène, souhaitent maintenir un service de poste bilingue à Bellegarde. Photo : Radio-Canada

Plusieurs habitants de Bellegarde craignent en effet de perdre leur service de poste en français. Ils doivent actuellement faire 15 minutes de voiture pour se rendre à Redvers, où les heures d’ouverture sont limitées et où le service n’est offert qu’en anglais.

Joe et Irène Poirier désirent non seulement conserver le bureau de poste du village, mais également poursuivre l’offre de service bilingue.

Cela a toujours été bilingue, ici. Alors pourquoi changeraient-ils cela?

Joe Poirier, acheteur du bureau de poste de Bellegarde

Joe Poirier ne cache d’ailleurs pas sa frustration par rapport au fait que Postes Canada a su deux mois à l’avance que le maître-postier comptait prendre sa retraite. Selon lui, la société fédérale aurait pu entamer un processus d’embauche plus tôt, afin qu’un nouvel employé soit formé pour remplacer son prédécesseur avant son départ.

« Ici, c’est ouvert 24 heures par jour pour ramasser la poste », souligne Joe Poirier.

Une fermeture temporaire

Selon Postes Canada, la fermeture du bureau de poste de Bellegarde n’est que temporaire, le temps de trouver un nouvel employé.

La période pour postuler à la fonction de maître-postier s’est terminée le 27 septembre dernier. Il n’a pas été possible de confirmer le nombre de candidatures reçues par la société fédérale, ni si le bilinguisme était un critère d’embauche.

Avec les informations de Raluca Tomulescu

Saskatchewan

Francophonie