•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les producteurs de lait manifestent à Granby

Un producteur de lait devant son tracteur avec une pancarte où on voit Justin Trudeau.

Les producteurs laitiers de la Montérégie manifestent à Granby.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

La grogne persiste chez les producteurs de lait à la suite de la signature de l'Accord États-Unis–Mexique–Canada. Plus de 200 d'entre eux étaient présents vendredi à Granby lors d'une manifestation pour dénoncer cet accord.

Rappelons que dans cet accord, près de 4 % du marché canadien dans le secteur laitier est ouvert aux producteurs américains. Le prix du lait diafiltré ne sera plus abaissé pour que les transformateurs et producteurs d’ici choisissent un produit canadien plutôt qu’américain.

Les objectifs de cette première grande manifestation sont multiples. Dans un premier temps, on veut sensibiliser le gouvernement à notre frustration. On se sent trahis par ce gouvernement qui nous avait promis qu'il n'y aurait pas d'impact pour la production laitière, qu'il ne signerait pas une entente qui aurait des effets néfastes pour nous. On voit maintenant le résultat que c'est totalement faux. On a perdu confiance dans ce gouvernement, explique le président des Producteurs de lait de Montérégie-Est, Yvon Boucher.

Même si l'entente est signée, les producteurs ont espoir que leur message se rendra à Justin Trudeau. Le pouvoir, on l'a tout le temps. On élit des gouvernements pour quatre ans. Les consommateurs ont le pouvoir d'élire le gouvernement qu'ils veulent. Ce gouvernement aura des comptes à rendre. Je fais confiance aux consommateurs qu'ils vont nous suivre et vont continuer à nous encourager. On est ici, on fait vivre les régions, on investit ici au Québec, au Canada. Ce sont des fermes familiales à dimension humaine. C'est ce qu'on veut protéger, dit M. Boucher.

La manifestation a commencé aux Galeries de Granby. Les producteurs ont ensuite marché vers le bureau du député fédéral Pierre Breton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Agro-industrie