•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade près d’une école à Surrey : un acte ciblé, selon la police

Des voitures de police et un policier de dos sont dans la rue.
La fusillade s’est produite à environ 200 mètres de l’École élémentaire Martha-Jane-Norris, à Surrey, jeudi après-midi. Photo: CBC
Radio-Canada

Le groupe intégré des enquêtes sur les homicides (IHIT) soutient que les tirs d'arme à feu qui ont fait un mort jeudi après-midi à Surrey ne semblent pas être un acte commis au hasard.

Selon un communiqué, Sumeet Randhawa, âgé de 30 ans, a succombé à ses blessures sur place.

« Ça semble être un acte ciblé lié à un conflit continu entre gangs dans la grande région de Vancouver. Toute personne ayant de l’information est invitée à communiquer avec l'IHIT », affirme la détective Lara Jansen dans un communiqué.

La police précise qu'elle a été appelée dans le pâté de maisons 6700 de la 130e Rue, un quartier résidentiel tranquille, un peu avant 14 h, jeudi après des coups de feu.

Ceux ont été tirés à quelque 200 mètres de l’École élémentaire Martha-Jane-Norris. Selon la Commission scolaire de Surrey, l’école a été l'objet de mesures de confinement pendant environ 25 minutes.

Dans un message envoyé aux parents, l’École Gabrielle-Roy, du Conseil scolaire francophone (CSF), précise aussi avoir mis en place des mesures de confinement jeudi après-midi après avoir été alertée par la police. « L'incident s'est produit dans le voisinage et il n'y avait aucun danger immédiat pour les élèves et le personnel de l'école », précise-t-il.

La police dit que les premières personnes qui sont arrivées sur les lieux en premier ont tenté de réanimer la victime en attendant l’arrivée des ambulanciers. Le décès de l’homme a finalement été constaté sur place.

Colombie-Britannique et Yukon

Justice et faits divers