•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il se plaint de recevoir des contraventions de stationnement en pleine nuit

Une remorque est stationnée devant une maison.
Micheal Groulx affirme que ses voisins ne se sont pas plaints de ses remorques. Photo: Micheal Groulx
Radio-Canada

Un résident de Saskatoon se plaint de recevoir des billets de contravention en pleine nuit pour avoir stationné ses remorques dans un quartier résidentiel.

Micheal Groulx est propriétaire de l'entreprise de construction Mico Construction, qui emploie plus de 40 personnes. Chaque soir, il gare des remorques de travail dans l'allée de sa maison, dans le quartier d'Hudson Bay Park.

En septembre, Micheal Groulx a repavé son allée et le trottoir qu'elle enjambe avec l'accord de la Ville. Des inspecteurs municipaux l'ayant toutefois averti de ne pas utiliser le trottoir pendant au moins une semaine, le résident a garé trois de ses remorques dans sa rue.

Le lendemain matin, il a cependant trouvé trois billets de contravention de 30 $ chacun, remis à 2 h 10, 2 h 12 et 2 h 13.

« J'étais un peu choqué », déclare Micheal Groulx, en soulignant que des cônes signalaient que son allée était barrée à cause du béton humide.

Micheal Groulx parle en entrevue devant une maison avec une remorque derrière.Micheal Groulx affirme que ses voisins ne se sont pas plaints de la présence ses remorques dans la rue. Photo : CBC / Chanss Lagaden

« S'ils m'avaient dit que je devais les garer quelque part, je l'aurais fait... Durant les sept jours où je faisais mon trottoir, je ne pouvais pas rouler dessus », déplore-t-il.

Le résident s'est plaint auprès de la municipalité, qui lui a d'abord indiqué qu'elle pourrait annuler les amendes, mais qui s'est ravisée par courriel trois semaines plus tard, en exigeant le paiement.

Selon les règlements municipaux, un véhicule peut être stationné dans une rue résidentielle pendant une durée maximale de 36 heures. Le véhicule ne peut pas dépasser une longueur de 6 mètres et les camions attachés à une remorque ne peuvent pas rester plus d'une heure.

Un conseiller municipal désapprouve

Le conseiller municipal Darren Hill rapporte que la Ville a commencé à recevoir des plaintes similaires à celles de Michael Groulx depuis le mois de mai.

« Dans une région comme Sutherland ou Forest Grove, où il n’existe aucun programme résidentiel de permis de stationnement, il n'y a pas de raison qu'un agent donne des contraventions à 2 h du matin », soutient-il.

M. Hill affirme qu'il enverra une demande officielle aux responsables du stationnement pour connaître le nombre de constats remis tôt le matin de cette année, le type de contraventions et quel agent les a signés.

Darren Hill parle en entrevue.« Chacun de ces billets devrait être annulé », selon le conseiller municipal Darren Hill. Photo : CBC / Chanss Lagaden

Selon le conseiller, le personnel des services de stationnement, le greffier municipal, les conseillers et les agents du service à la clientèle ont passé des centaines d’heures à traiter avec les propriétaires de véhicules récréatifs et de remorques en colère.

« C’est inacceptable que ces membres du personnel soient obligés de subir cela à cause des actions d’un agent », s'indigne-t-il.

La Ville de Saskatoon soutient avoir des agents de stationnement qui travaillent entre 18 h et 8 h du matin en fonction des problèmes météorologiques et des événements qui se déroulent dans la ville.

Le règlement municipal sur le stationnement est en vigueur à toute heure de la journée et la Ville encourage tout le monde à le suivre en tout temps.

Saskatchewan

Transports