•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Police de Fredericton : pas de retour à la normale avant 2 ans

La chef du service policier de Fredericton, Leanne Fitch
La chef du service policier de Fredericton, Leanne Fitch Photo: CBC
Radio-Canada

Il pourrait falloir encore deux ans à la police de Fredericton pour se remettre entièrement de la fusillade du 10 août, selon la chef Leanne Fitch.

Le corps policier a perdu deux agents lors de la fusillade qui a aussi fait deux victimes civiles. La mort des policiers Robb Costello et Sara Burns a été durement ressentie chez les membres de la force policière.

Dans les semaines qui ont suivi la fusillade, 67 agents ont assuré la surveillance policière. En temps normal, ce travail est accompli par 105 policiers. Il est évident que cela n'est ni viable ni sécuritaire pour qui que ce soit, a admis la chef Fitch dans une mise à jour jeudi.

La situation s'améliore progressivement, mais il faudra encore du temps avant que tout rentre dans l'ordre, souligne Leanne Fitch. Nous avons présentement environ 85-87 % de nos effectifs, mais ça peut fluctuer de jour en jour, précise-t-elle. Parfois certains agents reviennent au travail, mais alors d'autres doivent s'absenter.

Malgré le manque de personnel, la force policière réussit à remplir son mandat, assure la chef Fitch.

Le conseil municipal a approuvé l'embauche de 10 policiers supplémentaires. Ces postes s'ajoutent aux 6 embauches qui étaient déjà prévues.

Les premières embauches devraient être faites avant la fin de l'année.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers