•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La victoire de Méganne Perry-Mélançon : un signe encourageant pour Martin Ouellet

La péquiste Méganne Perry-Mélançon à la sortie du dépouillement judiciaire.
La péquiste Méganne Perry-Mélançon a devancé son rival libéral avec une courte majorité de 41 voix. Photo: Radio-Canada / William Bastille-Denis

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, se montre très satisfait de la victoire de la candidate péquiste Méganne Perry-Mélançon dans Gaspé, par 41 voix, à la suite du dépouillement judiciaire effectué mercredi.

Avec ce revirement de situation dans la circonscription de Gaspé, le Parti québécois a maintenant 10 députés et devient la deuxième opposition à l'Assemblée nationale. Martin Ouellet s'en réjouit.

C'est du temps de parole supplémentaire qu'on risque de se voir octroyer, du temps de parole au Salon bleu, mais aussi en commission parlementaire, fait valoir Martin Ouellet. [Mais également] des budgets incessamment suite aux représentations que nous aurons avec les autres partis politiques pour se faire reconnaître. D'être la deuxième opposition et de voir aussi tout l'Est-du-Québec être viré aux couleurs du Parti québécois.

Martin Ouellet le soir de sa réélection dans René-Lévesque.Martin Ouellet a été réélu dans René-Lévesque. Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Je pense que c'est un signal clair qu'on envoie à l'Assemblée nationale que, dans la dernière campagne électorale, les régions du Québec, notamment celles de l'Est, ont été les grandes oubliées de la Coalition avenir Québec et du Parti libéral. Donc, on va se faire, nous, un devoir de mentionner quels sont les défis auxquels nous devons faire face et quels sont les enjeux aussi qu'on veut travailler avec le gouvernement en place, poursuit Martin Ouellet.

Lors du scrutin précédent, en 2014, la circonscription de Gaspé avait été remportée par le péquiste Gaétan Lelièvre. Ce dernier a terminé son mandat comme député indépendant et ne s’est pas représenté.

Côte-Nord

Politique provinciale