•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valeur estimée d'un manoir : 2,6 M$, prix de vente : 550 000 $

Un grand manoir de deux étages au bout d'une route de terre et entouré de prairies.
Le manoir de 1110 mètres carrés est situé près de Kinistino, à environ 145 km au nord-est de Saskatoon. Photo: Ritchie Bros. Auctioneers
Radio-Canada

L'une des plus grandes maisons de la Saskatchewan a été vendue aux enchères un peu plus d'un demi-million de dollars.

Le manoir de 1110 mètres carrés a été vendu 550 000 $, alors que sa valeur estimée était de 2,6 millions de dollars. La maison repose sur plus de 100 hectares de terres agricoles et est située près de Kinistino, à environ 145 km au nord-est de Saskatoon.

La vente aux enchères était sans réserve, ce qui signifie qu'il n'y avait pas de prix de vente minimum.

Dans une entrevue accordée à CBC avant la vente aux enchères, le commissaire des ventes de Ritchie Bros, Brendan Kramer, a expliqué que la plupart des travaux extérieurs, des charpentes et des services publics sont terminés, mais ils n’ont pas été finis.

Vue aérienne de la maison avec des champs verts et un étang près de la maison. La maison est située sur plus de 100 hectares de terres agricoles. Photo : Ritchie Bros. Auctioneers

La maison comprend, entre autres, sept chambres, un garage de 250 mètres carrés pouvant accueillir quatre voitures, le chauffage géothermique, un ascenseur, un solarium, un centre de remise en forme et une piscine avec deux saunas adjacents.

Le manoir devait devenir la maison de retraite d'un riche homme d'affaires ukrainien qui avait des liens avec la famille Cook, de Prince Albert, selon Brendan Kramer.

L’homme d’affaires espérait obtenir la citoyenneté canadienne et prendre sa retraite dans la région. La construction a commencé en 2009 sur certaines des terres de la famille de David Cook, originaire de Prince Albert. Des problèmes et des retards pour obtenir la citoyenneté ont cependant entraîné l’interruption de la construction.

David Cook est mort en 2016, et la famille vend la maison dans le cadre de sa succession. « Elle veut tourner la page », explique Brendan Kramer.

Saskatchewan

Immobilier