•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diversité et francophonie à l’honneur au WIFF 2018

Des affiches de cinéma sur des lutrins alignés sur une scène
La diversité et la francophonie sont au menu de ce 14e WIFF. Photo: Radio-Canada / Rose St-Pierre
Radio-Canada

Le Festival international du film de Windsor (WIFF) a dévoilé jeudi la programmation de son 14e festival. Plus de 100 films de 21 pays seront projetés.

Un texte de Rose St-Pierre

Cette année est marquée par l'engagement politique des films présentés. Ce sont des histoires qui doivent être partagées. On sent une certaine passion, même une rage, selon Vincent Georgie, directeur général du WIFF.

Plusieurs courts et longs métrages, ainsi que des films documentaires, mettent en vedette des personnes issues de la diversité et traitent d’enjeux féministes. Le cinéma reflète la vie et le milieu politique, géopolitique et social du moment. Cette année, il y a beaucoup de films LGBTQ+, beaucoup de films qui parlent des femmes, précise-t-il.

Programmation en français

Vingt-six films seront présentés en français : dans plusieurs cas, il s’agit de la première représentation de ces longs métrages au Canada anglais.

Pour Vincent Georgie, il s'agit rendez-vous annuel incontournable pour les francophones et francophiles de la région. Dans la communauté, dit-il, c’est connu comme ‘le’ festival. Ça nous appartient!

Plus de 1000 jeunes francophones de l'élémentaire et du secondaire assisteront à des projections de films en français.

Diversité et militantisme

Le festival présentera aussi pour la première fois On the Money, mettant en vedette l’artiste et militante Leslie McCurdy originaire de Windsor.

Le film Rafiki, de la cinéaste Wanuri Kahiu, sera présenté pour la première fois dans la région. Le long métrage est banni dans son pays d’origine pour sa promotion du lesbianisme, contraire à la loi et aux valeurs kenyanes.

Un volet de la programmation mettant en vedette des réalisatrices et actrices compte plus d’une dizaine de films.

Le WIFF est l'un des événements les plus attendus de l'année à Windsor. L'an dernier près de 22 000 billets ont été vendus.

Le festival se déroula du 29 octobre au 4 novembre.

Les films en français au WIFF 2018 :

  • 1991, Ricardo Trogi
  • Gueule d’ange, Vanessa Filho
  • L’apparition, Xavier Giannoli
  • En guerre, Stéphane Brizé
  • Ce qui nous lie, Cédric Klapisch
  • Fleuve noir, Erick Zonca
  • Le sens de la fête, Olivier Nakache, Éric Toledano
  • Le dernier vide grenier de Claire Darling, Julie Bertuccelli
  • La confession, Nicolas Boukhrief
  • Jusqu’à la garde, Xavier Legrand
  • Larguées, Eloïse Lang
  • La disparition des lucioles, Sébastien Pilote
  • Le redoutable, Michel Hazanavicius
  • Intouchables, Olivier Nakache, Éric Toledano
  • Les as de la jungle, David Alaux
  • Dans la brume, Daniel Roby
  • La ch’tite famille, Dany Boon
  • Le brio, Yvan Attal
  • La sage femme, Martin Provost
  • Mon fils, Christian Carion
  • La promesse de l’aube, Éric Barbier
  • Santa & cie, Alain Chabat
  • Le grand bain, Gilles Lellouche
  • Plaire, aimer et courir vite, Christophe Honoré
  • En liberté!, Pierre Salvadori
  • L’atelier, Laurent Cantet

Windsor

Cinéma