•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mine Minto suspend ses activités : 200 mises à pied

Un mineur en habit de sécurité orange installe un grillage à l'aide d'une lampe frontale.

Un mineur à l'oeuvre dans la mine Minto, au Yukon.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

La dernière mine en exploitation au Yukon, la mine Minto, a suspendu ses activités après l'échec de la vente de la propriété.

Les 200 employés ont appris la nouvelle de leur mise à pied le matin même. Stuart Harris fait partie du nombre. La nouvelle lui a été annoncée lors d'une téléconférence avec les dirigeants de la minière.

On a généralement une idée dans le monde minier en voyant certaines choses que la situation est un terrain glissant.

Stuart Harris, employé de la mine Minto

Capstone Mining tentait de vendre la mine de cuivre Minto, située à 240 km au nord de Whitehorse, mais Pembridge Resources, dont le siège social est au Royaume-Uni n’a pas réussi à trouver les fonds nécessaires.

Cindy Burnett, vice-présidente de Capstone Mining Corp, affirme que le prix du cuivre est à blâmer.

Au même moment où [Pembridge Resources tentait de trouver les investissements] le prix du cuivre s’est mis à descendre à raison de 20 % depuis le début du mois de juin.

Cindy Burnett, vice-présidente, Capstone Mining Corp

La vice-présidente souligne que la mine pourrait rouvrir si le prix du cuivre venait à augmenter et que le traitement de la dernière pile de minerai se poursuivra au cours des prochaines semaines.

Autrement, la mine fera l'objet de surveillance et d'entretien, ce qui devrait coûter 5 millions de dollars par année. Capstone Mining a un fonds d’entretien en fiducie de 72 millions de dollars.

Un camion chargé de minerai circule sur une route de terre bordée d'un côté par une mine à ciel ouvert et de l'autre par une forêt. En arrière-plan, des collines.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un homme a été blessé lors d'une explosion dans la mine Minto.

Photo : Capstone Mining

Ce montant rassure la Société de conservation du Yukon, qui souligne qu’une fermeture temporaire signifie qu’un certain nombre d’employés assurera le bon état de la mine.

L’analyste minier de la société, Lewis Rifkind, affirme que Capstone est bien positionné financièrement.

Dans un contexte yukonnais, 72 millions de dollars, c'est énorme et sans précédent. Mais le montant serait-il suffisant si le propriétaire abandonnait la propriété? Probablement pas, mais c’est un bon morceau.

Lewis Rifkind, analyste minier, Société de conservation du Yukon

M. Rifkind souligne par ailleurs que la fermeture temporaire de la mine soulagera la demande en électricité sur le réseau du territoire, si bien que moins de diesel ou de gaz naturel devraient être requis au cours de l’hiver.

De son côté, Stuart Harris n’est pas inquiet, il est convaincu de pouvoir facilement trouver un nouvel emploi. « Le Yukon est plein essor présentement. Je ne suis pas inquiet. J’ai déjà d’autres affaires en vue. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Métaux et minerais