•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anthony Larouche vise la victoire au Marathon de Québec

Anthony Larouche
Anthony Larouche. Photo: Courtoisie / Pierre Morin
Radio-Canada

Il y a trois semaines au marathon de Montréal, Anthony Larouche puisait dans ses dernières ressources pour battre son record personnel. Le coureur originaire de Lévis assure aujourd’hui avoir refait le plein d’énergie et ne vise rien de moins que la victoire dimanche lors du marathon de Québec.

Un texte de Jean-Philippe Martin

L’ancien porte-couleur du Rouge et Or de l’Université Laval prendra le départ de son quatrième marathon en carrière et il compte frapper un grand coup.

« J’ai l’intention de gagner », dit-il sans complexe lorsqu’on lui demande quel est son objectif pour la course.

L’athlète de 28 ans espère revivre les mêmes émotions qu’il a vécues en 2016 alors qu’il a remporté le demi-marathon à Québec. Cette victoire est pour lui un des plus beaux moments qu’il a vécu en course sur route.

« Tu ne cours pas pour ta montre, tu cours selon ce qu’il reste d’énergie aux autres à côté de toi. Tu écoutes leur respiration et tu essaies d’évaluer leur course », explique-t-il.

C’est vraiment satisfaisant quand, dans les derniers mètres, tu t’élances et que tu vois que tu vas l’emporter.

Anthony Larouche, au sujet de sa victoire au demi-marathon de Québec en 2016

Le marathon de Québec a été complètement repensé cette année. Le nouveau parcours permettra aux coureurs de visiter les différents quartiers de la ville.

Ce trajet « carte postale », où les virages sont nombreux, attire moins de coureurs de l’élite internationale.

Dimanche à Québec, selon Anthony Larouche, seul le Tanzanien Wilbaldo Peter Malley sera à surveiller sur le tracé.

« Il a réalisé de grosses performances aux Jeux du Commonwealth en 2014, qui est un événement très relevé. J’ai vu un résultat de lui qui date de 2017 et qui montre un niveau de performance plus faible et qui me dit que j’ai mes chances contre lui. »

Au bout du rouleau

Anthony Larouche a offert une solide performance au Marathon de Montréal le 23 septembre dernier. Le Québécois a tout donné pour battre son meilleur temps sur 42,2km.

« J’étais complètement au bout du rouleau, raconte-t-il. Mon corps a flanché un peu avant la ligne [d’arrivée]. J’ai vomi quatre fois dans les derniers 150 mètres de la course. »

Il a réussi son objectif avec un temps de 2 h 23 m 52, bon pour la 7e position au classement et la 2e meilleure performance québécoise de la journée.

Mais à ce moment, l’idée de se retrouver sur la ligne de départ à Québec trois semaines plus tard n’avait rien de bien emballant.

À Montréal, quand j’avais encore le goût de vomi dans la bouche, je ne pouvais pas croire que j’allais me relancer pour un autre marathon. Mais là, j’ai hâte. C’est bon signe.

Le coureur Anthony Larouche

Gagner à la maison

Anthony Larouche dit avoir retrouvé ses forces. Il s’est bien reposé. Sa fille d’un an dort bien la nuit... et lui aussi.

Anthony Larouche espère remporter le marathon de Québec dimancheAnthony Larouche espère remporter le marathon de Québec dimanche. Photo : Courtoisie / Stéphane Guertin

Le coureur, qui réside à Québec, a hâte de courir devant les siens et de profiter de ce qu’il appelle « la petite charge émotionnelle ».

Il espère aussi que les gens de Québec se rangeront derrière lui durant la course.

« Le fait qu’on passe dans plusieurs quartiers et qu’on soit toujours proche de la foule, je pense que ça va vraiment m’aider. »

Il y a beaucoup de gens qui vont savoir que je suis de Québec, que je suis le gars de la place. Je pense que la foule pourrait être de mon bord, alors ça pourrait être un atout pour moi.

Le coureur Anthony Larouche

Québec

Course