•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La France appuie l'idée canadienne d'une plateforme numérique francophone

Emmanuel Macron et Mustin Trudeau prennent la pose dans un bureau du Parlement canadien.
Le président français Emmanuel Macron aux côtés du premier ministre canadien Justin Trudeau lors d'une séance photo au Parlement, à Ottawa. Photo: Reuters / Chris Wattie

Au Sommet de la Francophonie à Erevan, le Canada et la France ont clairement mis leur poids politique pour soutenir l'idée d'un grand portail international de contenu numérique francophone. Le sujet passe peut-être inaperçu au moment où tous les yeux se tournent vers la succession de Michaëlle Jean, mais en coulisses le Canada travaille pour faire avancer le projet.

Un texte de Madeleine Blais-Morin

Dans son discours au Sommet de la Francophonie, le président français, Emmanuel Macron, a annoncé son appui à l'idée d'une plateforme numérique francophone.

« Je souhaite en particulier que l'on examine l'ambitieux projet canadien de bâtir, à partir de TV5 Monde, la plateforme numérique francophone. Nous devons nous battre pour défendre notre langue sur Internet », a-t-il déclaré.

Ce projet est cher à la ministre des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, qui n'a pas tardé à exprimer sa satisfaction sur son compte twitter.

Dans son discours au Sommet, Justin Trudeau a lui aussi insisté sur l'importance de l'empreinte numérique francophone : « Nous nous lancerons pleinement dans le virage numérique pour partager et promouvoir notre langue et nos cultures chez nous, entre nous et avec le monde entier ».

Si aucun investissement financier précis n'a été annoncé, selon nos informations, il est implicite que l'engagement politique du Canada et de la France s'accompagnera d'un appui monétaire. Ce serait toutefois à TV5 Monde de concevoir cette plateforme, puisqu'on nous précise que les gouvernements n'ont pas l'intention de dicter les contenus qui s'y retrouveront.

TV5 Québec Canada est favorable à toute initiative qui amène les chaînes de services publics des pays de la Francophonie à travailler ensemble pour le rayonnement de la production audiovisuelle francophone dans l’espace numérique.

Marie-Philippe Bouchard, présidente-directrice générale, TV5 Québec Canada

Des sources gouvernementales font valoir que ce projet permettra de faire rayonner la culture canadienne francophone à travers le monde, en offrant par exemple des séries télévisées ou de la musique sur cette plateforme numérique.

On nous cite en exemple celle de BBC IPlayer, dans le monde anglophone, qui offre des produits de divertissement, des documentaires et des émissions sportives, notamment.

La ministre Mélanie Joly avait été vivement critiquée par le milieu culturel francophone, au pays, en raison d'une entente qui avait été conclue avec le géant numérique Netflix qui ne prévoyait aucune garantie quant aux investissements dans le contenu en français.

Le projet de plateforme numérique francophone pourrait lui donner l'occasion de prouver sa bonne foi.

Madeleine Blais-Morin est correspondante parlementaire à Ottawa pour Radio-Canada.

Politique internationale

Politique