•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La relève régionale à l’honneur au Festival du cinéma international

Trois hommes sont assis derrière une table durant une conférence de presse.
Jacques Matte, Guy Parent et Louis Dallaire, cofondateurs du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue Photo: Radio-Canada / Vanessa Limage
Radio-Canada

Le 37e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue mettra la relève régionale à l'avant-plan du 27 octobre au 1er novembre. Parmi les activités marquantes, notons la projection du film Chien de garde, de la réalisatrice valdorienne Sophie Dupuis, qui représentera le Canada aux Oscars. La cinéaste sera présente en compagnie de membres de son équipe.

Un texte de Marie-Hélène Paquin

Le jeune comédien valdorien Robin L’Houmeau verra également le long métrage anglophone dans lequel il tient la vedette, Happy Face, être projeté lors du bloc du lundi soir.

Les étudiants en création numérique sont de retour avec un projet mariant cinéma et projections multimédia. 117 nord : Histoires de grands chemins vous fera parcourir la route entre Montréal et Rouyn-Noranda entre fiction et documentaire sous forme de capsules stéréoscopiques.

Plusieurs courts métrages de réalisateurs de la région seront également projetés au cours de la semaine, dont CULTURAT de Dominic Leclerc, Un chat assis de Christian Beauchemin, Mamie et Mia d’Émilie Villeneuve, La charge mentale pour les nuls de Jessy Poulin, Les enfants des nomades d’Évelyne Papatie, Orteils talons orteils talons de Gabrielle Cornellier et Délia de 9 à 5 de Délia Gunn.

Finalement, les étudiants en cinéma du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’UQAT tenteront de nouveau de mettre la main sur les bourses Relève Desjardins.

Programmation principale

En première mondiale, le festival présentera entre autres L’amour, de Marc Bisaillon, À tous ceux qui ne me lisent pas, de Yan Giroux, Territoire ishkueu territoire femme, de Claude Hamel et L’initiation, de Denis Héroux.

Du côté des incontournables à l’international, on retrouve les films Woman at war (Islande/France/Ukraine), Capharnaüm (Liban) et Sofia (France/Maroc/Qatar).

Au total, 17 longs métrages, 48 courts et moyens métrages, dont 19 animations, en provenance de 19 pays seront présentés. Le festival se dit fier de présenter 17 films primés et 32 premières, dont 15 mondiales, 3 nord-américaines, 5 canadiennes et 9 québécoises.

Radio-Canada, partenaire du festival

ICI Abitibi-Témiscamingue s’associe au festival dans le cadre de différents partenariats cette année.

Ainsi, le dimanche 28 octobre, Radio-Canada présentera le brunch-conférence de Ricardo Trogi, à 11 h, au Centre des congrès. Celui-ci sera animé par le chroniqueur cinéma Martin Guérin.

En soirée ce même jour, dans le cadre d’Espace Off, Radio-Canada présentera en primeur la deuxième saison de la websérie Terreur 404 d’ICI Tou.tv, en compagnie du réalisateur, Sébastien Diaz.

Finalement, une émission spéciale de Région zéro 8, animée par Annie-Claude Luneau, sera diffusée en direct du Théâtre du cuivre le mercredi 31 octobre, dès 15 h 30.

Pour consulter la programmation complète du 37e festival, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Abitibi–Témiscamingue

Cinéma