•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Télécommunications de l'Est passe à des mains ontariennes

Image représentant des branchements de câbles de réseautage dans un périphérique

L'entreprise de Matane Télécommunications de l'Est change de main.

Photo : iStock

Radio-Canada

Télécommunications de l'Est passe sous l'emprise de la firme ontarienne Iristel après une transaction dont la valeur n'a pas été dévoilée. Les dirigeants de l'entreprise de Matane assurent que ce changement de main n'entraînera aucune perte d'emploi.

Le directeur des opérations chez Télécommunications de l'Est, Daniel Gignac, assure que la transaction prévoit le maintien des 55 emplois actuels.

Cette transaction s'inscrit dans les efforts de l'entreprise de Markham, en Ontario, de créer un réseau national pour concurrencer les grands joueurs des télécommunications comme Telus ou Bell.

Iristel a d'ailleurs récemment fait l'acquisition d'une firme de Trois-Rivières, i-Mobileca, qui possède des permis de diffusion dans l'Est-du-Québec.

Télécommunications de l'Est devient donc une filiale d'i-Mobileca, et sa direction devient par le fait même actionnaire minoritaire d'Iristel, ce qui signifie qu'il aura une emprise moindre sur son entreprise.

Oui, il y a peut-être une petite perte de contrôle, mais de l'autre côté, il va y avoir un désir d'investissement avec ces entreprises-là dans le coin ici.

Daniel Gignac, directeur des opérations chez Télécommunications de l'Est

Avec Iristel et i-Mobileca, on a maintenant la possibilité d'offrir de nouveaux services. On va être en mesure d'offrir nos propres services cellulaires et d'offrir ce qu'on appelle une offre quatre services pour les résidences; télévision, internet, cellulaire et téléphonie résidentielle, affirme M. Gignac.

Réseau dans les communautés isolées

Daniel Gignac ajoute que ce mariage pourrait permettre d'offrir des services internet et cellulaires dans des communautés de l'Est-du-Québec qui n'en bénéficient pas actuellement.

Il y a beaucoup de gens qui veulent bâtir du réseau dans leur coin, malheureusement les grandes entreprises de télécommunications avaient des coûts exorbitants. Nous, en tant que petite entreprise locale, on aimerait être capable [d'offrir] du service dans les communautés en partenariat avec les organismes locaux et les municipalités à des coûts moins élevés, affirme-t-il.

On va devenir un compétiteur sérieux des entreprises canadiennes de cellulaire.

Daniel Gignac, directeur des opérations chez Télécommunications de l'Est

De son côté, le président-directeur général d'Iristel, Samer Bishay, parle d'une transaction stratégique pour son groupe.

En mettant la main sur Télécommunications de l'Est, la firme ontarienne pourra profiter de son expérience dans la région. Par ailleurs, l'acquisition d'infrastructures comme des tours de télécommunications et d'accès aux spectres de diffusion lui permettra d'offrir des services de télécommunications aux consommateurs de l'Est-du-Québec.

Iristel offre déjà des services de télécommunications ailleurs au pays.

Avec les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Télécommunications