•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une centaine de fonctionnaires dénoncent le système de paye Phénix à Sherbrooke

Un manifestant arborant un chandail sur lequel est inscrit que le système de paye Phénix lui doit 1200$.
Presque tous les manifestants présents à Sherbrooke disent avoir vécu des problèmes avec le système de paye Phénix. Photo: Radio-Canada

Une centaine d'employés fédéraux ont manifesté à la Place de la cité, devant les bureaux de Services Canada à Sherbrooke, jeudi, pour réclamer au gouvernement du Canada de régler les problèmes liés au système de paye Phénix.

Rappelons que, depuis sa mise en oeuvre, Phénix a créé des maux de tête et de nombreux désagréments aux milliers d'employés de la fonction publique fédérale.

Des fonctionnaires disent ne pas avoir été payés pendant plusieurs mois. D'autres soutiennent que leur paye a été amputée de plusieurs centaines de dollars. Presque tous les manifestants présents à Sherbrooke disent avoir vécu des problèmes.

C'était un trop-dû qui m'a été enlevé sur ma paye que je dois le rembourser. Je ne sais pas quand ça va se faire, mais ça va se faire un jour. J'ai fait aussi du temps supplémentaire et ce n'est pas encore payé, mentionne une employée.

On ne peut pas parler à personne. C'est un système qui fait qu'on a un numéro et on avance. On reçoit une lettre, on reçoit un courriel, mais on ne parle jamais à personne, c'est déshumanisé, déplore un homme.

On me doit 1500 $ environ, je ne suis pas dans les pires. Par contre, je suis adjointe administrative donc j'ai aidé beaucoup d'employés pour essayer d'avoir des réponses, signale une femme à ses côtés.

Au Canada, on compte 300 000 fonctionnaires fédéraux, dont 2000 en Estrie. Selon les deux syndicats qui ont organisé la manifestation, 80 % de ces employés ont des problèmes ou ont eu des problèmes avec Phénix.

Estrie

Emploi