•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 800 hectares seront protégés dans le sud-ouest de l'Alberta

Une prairie verte et vaste avec des arbres.
La région qui sera protégée abrite l'une des dernières prairies de fétuques de l'Alberta, selon Conservation de la nature Canada. Photo: Conservation de la nature Canada

Une nouvelle initiative de conservation viendra protéger 811 hectares au sein du ranch White Moose, situé à 60 km au sud-ouest de Calgary.

Le ministère de la Conservation de la nature du Canada (CNC) a conclu un accord avec le propriétaire du ranch, jeudi, qui permettra à ce dernier de continuer à y exploiter sa ferme bovine tout en mettant un frein aux pressions de la part des promoteurs immobiliers urbains.

La région est l'une des priorités de l'organisme, selon le vice-président régional de CNC, Bob Demulder; elle abrite d'ailleurs l'une des dernières prairies de fétuques intactes de la province. CNC estime que moins de 5 % des prairies fétuques indigènes d'origine existent encore au pays.

Cette importante propriété continuera de fournir un habitat aux plantes et aux animaux indigènes qui vivent le long du versant est des Rocheuses.

Bob Demulder, vice-président régional de CNC

Le secteur nouvellement protégé borde aussi la rivière Sheep dans la région des cours d'eau supérieurs du sud de l'Alberta. Ces cours d'eau ne représentent que 4 % de la superficie de la province, selon CNC, mais fournissent de l'eau potable à 45 % de sa population.

Un rêve devenu réalité

Pour le propriétaire du ranch White Moose, Stan Carscallen, la protection de ce terrain rend plus concret que jamais un rêve de longue date.

« Dès le premier jour où nous avons acquis cette propriété, en 1992, je savais qu'il fallait trouver un moyen de la conserver dans son état naturel. Cela me permet de me rapprocher d'un rêve que j'ai de travailler à la création de terres ininterrompues de la rivière Highwood à la rivière Sheep », déclare M. Carscallen.

Il se dit ravi de pouvoir poursuivre ses activités d'élevage de bétail dans un paysage maintenu dans son état naturel.

Les gouvernements provincial et fédéral ont tous les deux appuyé ce projet.

Alberta

Protection des écosystèmes