•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première microdistillerie verra le jour dans la Mitis

Le député fédéral Rémi Massé, Yan Lévesque, David Soucy, le maire de Mont-Joli Martin Soucy et l'homme d'affaires Gino Ouellet
Le député fédéral Rémi Massé, Yan Lévesque, David Soucy, le maire de Mont-Joli Martin Soucy et l'homme d'affaires Gino Ouellet Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une première microdistillerie verra le jour dans la Mitis. Distillerie Mitis s'installera près du carrefour giratoire au bout de l'autoroute 20, à Mont-Joli, dès l'été prochain.

Les travaux de construction ont été amorcés jeudi. Mont-Joli a été choisie pour la qualité de son eau et son emplacement stratégique.

Information touristique GaspésieLe secteur du carrefour giratoire de Mont-Joli a été choisi pour sa position touristique stratégique. Photo : Radio-Canada

L'entreprise distillera du rhum, de l'acérum (de l’eau-de-vie à base d’eau d’érable) et du gin.

Tous deux ingénieurs, les copropriétaires David Soucy et Yan Lévesque sont originaires de Price et de Sainte-Jeanne-d'Arc.

M. Lévesque explique que les microdistilleries représentent, après le vin et la bière, la troisième vague dans la conception d'alcools locaux au Québec.

Les précurseurs se sont bien établis, ils ont ouvert les yeux des gens comme de quoi on était capables de produire un spiritueux de qualité au Québec, estime-t-il. On l’a prouvé avec le vin, on l’a prouvé avec la bière.

C’est vraiment le temps de le prouver avec les spiritueux, avec le rhum dans notre cas, qu’il y a d’excellentes choses qui peuvent être produites ici même.

Yan Lévesque, entrepreneur
Rémi Massé est derrière un lutrin et s'adresse à des gens assis devant lui Le député d'Avignon-Matane-Matapédia, Rémi Massé, est venu annoncer une contribution fédéral remboursable de 138 500 $. Photo : Radio-Canada

Distillerie Mitis créera cinq emplois. Le projet nécessite un investissement total de 800 000 $, dont un prêt remboursable du gouvernement fédéral de 138 500 $.

Dès juin 2019, il sera possible de visiter les installations, de déguster et d’acheter des produits sur place. Selon les propriétaires, il s’agira d’une nouvelle activité permettant de bonifier l’offre touristique régionale.

Les entrepreneurs ont l’aide de plusieurs partenaires, dont l’homme d’affaires Gino Ouellet, Développement économique Canada, le CLD de La Mitis, la SADC de La Mitis et la Banque de développement du Canada.

Avec les informations de Michel-Félix Tremblay

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Entrepreneuriat