•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un présumé motard a accédé à des dossiers personnels à l'Agence de revenu du Canada

L'écusson du club de motards Bacchus sur le dos d'une veste de cuir.
Christopher Casola, un membre du club de motards Bacchus selon la police du Grand Sudbury a plaidé coupable à 3 des 11 chefs d'accusation qui pesaient contre lui. Photo: Radio-Canada / Mathieu Bernier
Radio-Canada

Un homme de Sudbury a plaidé coupable d'avoir accédé illégalement aux informations personnelles de policiers et de motards alors qu'il travaillait pour l'Agence du revenu du Canada.

Christopher Casola a reconnu sa culpabilité mercredi après-midi alors que la sélection des membres du jury pour son procès était sur le point d'être complétée.

Depuis deux semaines, des douzaines de personnes ont passé de longues journées au palais de justice de Sudbury pour savoir si elles seraient choisies comme jurés pour le procès de l’homme de 47 ans. Christopher Casola avait été arrêté au printemps 2016 et 11 chefs d'accusation avaient alors été portés contre lui. Au moment de son arrestation, la police du Grand Sudbury disait qu'il était membre du club de motards Bacchus.

Mercredi, l'homme a plaidé coupable à trois de ces chefs d'accusation, notamment à celui d'abus de confiance.

Cette accusation est liée à l’accès illégal, par Christopher Caola, aux renseignements personnels de deux policiers et de trois membres connus de bandes de motards criminels alors qu'il travaillait pour l'Agence du revenu du Canada au Centre fiscal de Sudbury en 2014.

Il a été libéré sous caution et sera de retour en cour le 3 décembre pour l'audience sur sa sentence.

Crimes et délits

Justice et faits divers