•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une petite maison dans les Prairies pour soulager un besoin primaire

Une latrine en bois dans un bosquet.
La latrine de Lorne Carlson a été installée en 1996. Photo: Facebook / Carlson Crapper
Radio-Canada

En Saskatchewan, une petite cabane située près de Mossbank, à environ 140 kilomètres au sud-ouest de Regina, sert à soulager les passants depuis 1996.

Les habitants de la région connaissent bien cette maisonnette, surnommée Carlson Crapper (« Les toilettes de Carlson »), située sur la route 2.

« C’est deux trous », explique Lorne Carlson, qui a fabriqué les latrines, qui sont entourées d’un bosquet d’arbres au nord de la route. Selon lui, l’endroit boisé a souvent été utilisé à des fins inhabituelles.

Un homme vêtu d'une chemise à carreaux et d'un chapeau de cowboy pose le pied sur une table à pique-nique. Lorne Carlson a construit la cabane, située sur la route 2, près de Mossbank, en Saskatchewan. Photo : Facebook / Carlson Crapper

Lorne Carlson a plusieurs anecdotes qui l’ont poussé à construire la latrine. Il se souvient d’une chaude journée de juillet 1988. Alors qu’il transportait du foin en entrant dans sa cour, il a aperçu une voiture stationnée à proximité du bosquet.

« J'ai trouvé une couverture. Sous la couverture, il y avait deux bosses. J’ai donné un petit coup dessus, puis deux visages rouges sont apparus », se souvient-il.

« C'était peut-être le début », explique-t-il.

Lorne Carlson a également aperçu un jour un homme qui courait au même endroit, le pantalon baissé. Il lui a alors demandé ce qu’il était en train de faire.

« Il a finalement avoué qu'il avait perdu ses lunettes de soleil en satisfaisant un besoin naturel. Je lui ai souhaité bonne chance et je suis parti », se souvient-il.

C’est finalement en 1996, après avoir été témoin de plusieurs situations similaires, que Lorne Carlson a construit sa cabane à cet emplacement.

Deux sièges de toilette couvrent deux trous dans des latrines. Des donateurs anonymes ont installé des sièges de toilettes dans la cabane de Lorne Carlson. Photo : Radio-Canada / Natascia Lypny

L’installation a été peaufinée au fil des ans. Les enfants de Lorne Carlson et plusieurs de ses amis ont installé une affiche annonçant l’endroit. Ils ont même donné aux toilettes une présence sur les réseaux sociaux.

Des donateurs anonymes ont installé les sièges de toilette, tandis que d’autres sont venus tondre la pelouse. Un club de motards a quant à lui fait don d’une table à pique-nique. Les utilisateurs des latrines contribuent également à son entretien.

Il y a toujours une mystérieuse personne qui laisse du papier de toilette.

Lorne Carlson, créateur de la latrine

Lorne Carlson se rend compte à quel point sa cabane est appréciée par la communauté. Certaines personnes lui ont laissé des cartes de souhaits à Noël, de la nourriture, et même de l’argent.

Les latrines requièrent tout de même un peu d’entretien de sa part, ce à quoi Lorne Carlson répond, à moitié sérieux : « S’il m’arrive de traverser la cour, je ne veux pas marcher dans la merde. »

Avec les informations de l’émission Saskatchewan’s Morning Edition

Saskatchewan