•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales 2018 : y aura-t-il une femme francophone à la tête de Cornwall?

La ville de Cornwall indiquée sur une infographie.
Le maire sortant Leslie O'Shaughnessy et la conseillère municipale Bernadette Clement font campagne pour la mairie de Cornwall. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Avoir une femme francophone élue à la tête de Cornwall serait une première pour cette ville de l'est de l'Ontario d'un peu plus de 46 000 habitants, et qui souffrent encore d'importantes pertes d'emplois.

Un texte d'Agnès Chapsal

Bernadette Clement a une chance peut-être de gagner cette fois-ci, espère Jean-Louis Tanguay, résident de Cornwall depuis deux ans. Ce serait la première mairesse à Cornwall. Elle est très très impliquée dans la vie municipale ici.

Malgré le fait que Cornwall soit une ville bilingue, la population privilégie l'anglais dans la vie de tous les jours. Ici, les gens sont plutôt anglicisés et vont spontanément d’abord parler en anglais, explique M. Tanguay. Il faut que les francophones s’aperçoivent qu’ils ont un rôle officiel, et puis, qu’ils fassent valoir ça sans nécessairement "écœurer" le peuple.

Conseillère municipale, résidente de Cornwall depuis 27 ans et francophone convaincue, Bernadette Clement bénéficie du soutien de la communauté francophone. Elle doit toutefois affronter le maire sortant Leslie O’Shaughnessy, mais aussi le conseiller David Murphy et Nicole Spahich dans la course à la mairie.

Mme Clement reconnaît qu'il y a beaucoup de travail à faire pour les services en français.

Je dois dire qu’on a pris un peu de retard au niveau des services en français. On a une politique à la Ville de Cornwall, mais on doit vraiment la sortir et la renouveler, souligne Mme Clement.

Les services en français ne devraient pas être une arrière-pensée.

Bernadette Clement, candidate à la mairie de Cornwall
Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections municipales en Ontario

En revanche pour ses adversaires, il n'y a pas de raisons de mettre davantage de l'avant les francophones que les anglophones.

Je fais partie des francophones aussi. J’ai l’intention de faire des changements pour que tout le monde soit égal, se défend Nicole Spahich.

Pour sa part, David Murphy fait valoir que la ville est bilingue. Nous sommes une communauté inclusive et traitons tout le monde de façon égale, ajoute-t-il. Pour le maire sortant, Leslie O'Shaughnessy, le langage n’a jamais été un problème.

Le développement économique au coeur des préoccupations

Nous n’avons pas d’enjeux majeurs si ce n’est l’économie, assure M. O'Shaughnessy.

En 2006, l'usine Domtar de Cornwall ferme ses portes et 910 personnes perdent leur emploi. Depuis, la ville a diversifié son économie. L'année dernière, Xplornet, premier fournisseur de réseau rural à large bande au Canada a ouvert un bureau dans la ville.

On a eu une perte d’emplois, de bons emplois, il fallait qu’on fasse le deuil concernant ces emplois. Mais pendant les 12 dernières années, on a fait une transition. C’était le temps pour nous de diversifier notre économie, puis on l’a fait, explique Mme Clement. Là, on est encore à un autre moment où il faut réaliser notre potentiel.

Mais, le développement économique est un défi de taille et beaucoup restent à faire notamment implanter des sièges sociaux, amener de nouvelles industries, proposer des emplois moins précaires que ceux offerts par les nombreux centres d'appels, croit Jérémy Aubin, résident de la ville et responsable à l'information de la station FM 92.1.

Les indicateurs économiques montrent encore des chiffres en deçà de la moyenne nationale. Ainsi, en 2015, le revenu total moyen des ménages atteignait 58 847 $ contre 92 764 $ au pays.

Pour Mme Spahich, l'aide apportée aux sans-abri est une priorité. Il faut que les sans-abris aient un chez eux. On ne s’en occupe pas parce que c’est beaucoup d’ouvrage. On ne demande pas à être pauvre, note-t-elle.

Avec les informations de Gilles Taillon

Ottawa-Gatineau

Politique municipale