•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt une dizaine de nouveaux ambulanciers francophones au Nouveau-Brunswick

Une ambulance au Nouveau-Brunswick

Une ambulance au Nouveau-Brunswick

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Radio-Canada

Une dizaine d'ambulanciers francophones devraient bientôt grossir les rangs d'Ambulance Nouveau-Brunswick, mais le programme de formation du personnel s'exprimant en français n'affiche pas complet.

On avait de la place pour un peu plus d'étudiants, mais on est satisfaits du nombre qu'on a recruté cette année pour notre deuxième année de formation, dit Jean-Guy Pelletier, le directeur du programme de formation en français du personnel ambulancier et paramédical au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) à Campbellton.

Deux groupes d’étudiants pouvant s’exprimer en français apprennent en ce moment le métier d’ambulancier au Collège : 22 à Campbellton et 15 à Grand-Sault.

La majorité de ces étudiants sont bilingues, parce que c'est un des critères qu'on leur demande lorsqu'ils font application au CCNB, dit M. Pelletier.

Ces 37 étudiants ne pourront cependant se joindre au personnel d’Ambulance Nouveau-Brunswick (ANB), le seul employeur de la province, que lorsque leurs études seront terminées en 2020.

Quant à la dizaine d’ambulanciers en devenir qui sont sur le point d'obtenir leur diplôme, ils passeront leur examen final en novembre.

En vertu de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, ANB a l’obligation de fournir ce service à la population dans les deux langues officielles.

Le manque récurrent de personnel ambulancier francophone a fait la manchette durant la récente campagne électorale. Le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, se disait d’accord avec l’embauche d’ambulanciers unilingues anglophones pour combler le manque de personnel, quitte à leur donner deux ans pour apprendre le français.

De son côté, le chef de l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, Kris Austin, a déclaré jeudi qu'il serait prêt à appuyer un discours du Trône libéral, s'il contient des mesures pour régler la crise créée par le manque d'ambulanciers. Le parti propose lui aussi d'embaucher des ambulanciers unilingues dans des postes bilingues.

Nouveau-Brunswick

Francophonie