•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ambulances dans le Restigouche-Ouest : un recours collectif est envisagé

Des paramédicaux installent un blessé dans une ambulance.

Des citoyens de Saint-Quentin ont songé à créer leur propre équipe d'intervention pour pallier les lacunes d'Ambulance Nouveau-Brunswick, mais se sont éloignés de cette solution lors d'une réunion mercredi soir.

Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Radio-Canada

Le ton a de nouveau monté mercredi soir à Saint-Quentin à la rencontre qui réunissait des résidents du Restigouche-Ouest pour discuter de la situation des ambulances dans la région. La question de la création d'un comité d'action citoyenne a été pour l'instant mise de côté, mais la possibilité d'enclencher un recours collectif est maintenant envisagée.

Un texte de Kassandra Nadeau-Lamarche

Alors que les citoyens disent ne plus savoir à qui s’adresser, plusieurs d’entre eux ont mentionné la possibilité d’un recours collectif contre Medavie et le gouvernement provincial. Cette solution de dernier recours est peut-être nécessaire, selon la maire de Saint-Quentin, Nicole Somers. Je pense que c’est une façon aussi d’avoir tous les partis à la table, puis avoir une personne qui est neutre dans le milieu, pour dire à tout le monde qu’on n’est pas totalement dans le champ de dire qu’on n’a pas les services qu’on devrait avoir dans notre localité.

Des gens assis autour d'une table assistent à une réunion.

La réunion a été suivie attentivement par les participants.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

La présidente du Comité permanent de la santé de Saint-Quentin Joanne Fortin croit aussi que cette solution devrait être sérieusement envisagée. Ce n’est pas seulement pour Ambulance Nouveau-Brunswick. C’est pour tous les services de santé dans la région. C’est pas mal là qu’on est rendus, je pense.

Joanne Fortin.

Joanne Fortin, présidente du Comité permanent de la santé de Saint-Quentin.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Équipe d’intervention citoyenne : le projet est mis de côté

Le problème de disponibilité des ambulances dans le Restigouche-Ouest a de nouveau été mis à la une vendredi dernier alors qu’un cycliste happé par une voiture a dû être amené à l’hôpital par des citoyens. Sous le coup de l’émotion, le Comité permanent de la santé de Saint-Quentin a fait germer l’idée d’un groupe citoyen possédant sa propre équipe d’intervention.

Cette proposition, bien accueillie par certains, en inquiète d’autres, comme Nicole Somers. Ça nous met un poids sur les épaules trop lourd à supporter , a-t-elle affirmé au cours de la rencontre de mercredi. Trop d'obstacles juridiques s'opposent à ce genre d’action citoyenne, selon elle. Elle a donc été soulagée d’apprendre que les citoyens avaient d’autres solutions en tête.

Une ambulance au Nouveau-Brunswick

Une ambulance au Nouveau-Brunswick

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Avant tout, une rencontre avec Medavie

Mercredi matin, Joanne Fortin a eu une discussion avec le président des services de santé Medavie Nouveau-Brunswick, Richard Losier. Il lui a proposé de venir à Saint-Quentin rencontrer un groupe de citoyens dès la semaine prochaine.

Joanne Fortin se réjouit de l’ouverture de Richard Losier, mais attend plus que des discussions qui ne mèneront à rien. Il faut qu’Ambulance Nouveau-Brunswick la semaine prochaine nous apporte des solutions. C’est primordial. Elle prévoit lui proposer une liste de solutions et s’attend à ce qu'il fasse de même lui aussi. La rencontre est prévue pour mercredi prochain en soirée.

Joanne Fortin affirme que Richard Losier lui a assuré que, d’ici à ce qu’une solution concrète soit mise en place, le service d’ambulance serait augmenté dans la région.

Nouveau-Brunswick

Société