•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La DPJ améliore ses services après la mort d’un bambin en 2016

Cinq personnes assises à une table lors de la conférence de presse annuelle de la directrice de la protection de la jeunesse au Saguenay-Lac-Saint-Jean
Le directrice de la protection de la jeunesse au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Caroline Gaudreault, a dévoilé son rapport annuel mercredi. Photo: Radio-Canada / Gilles Munger
Radio-Canada

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) retient davantage de signalements que dans le passé même si le nombre de cas rapportés par la population est en baisse.

Le Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean a retenu 1850 signalements d'enfants présumément maltraités ou négligés cette année, une hausse de 4 %. Ces cas sont souvent plus sévères qu’avant.

La DPJ assure avoir resserré ses normes après la mort d'un bambin en juin 2016.

 Ça fait suite au rapport de la Commission des droits de la personne qui nous demandait de revoir ces pratiques-là parce qu'on était plus bas que la moyenne provinciale , explique Caroline Gaudreault, directrice régionale de la DPJ.

La DPJ constate d'autre part que la liste d'attente diminue dans la région. Trente-sept enfants attendent une évaluation pour les services dont ils ont besoin. Il y en avait une centaine ce printemps.

Le délais d'attente moyen est maintenant de 15 jours alors qu'il était de 18 jours en mars dernier. Le délais considéré comme souhaitable par le gouvernement est de 12 jours.

 Une situation qui est urgente, on va intervenir dans la journée. Ça a toujours été ça, indépendamment de notre liste d'attente. Actuellement, notre liste d'attente elle est en contrôle et dès que ça augmente le moindrement, on n'hésite pas à mettre les ressources en place pour y répondre , ajoute Caroline Gaudreault.

En plus des jeunes dont le dossier est réglé rapidement, il y a cette année 1650 enfants qui reçoivent des services à long terme de la DPJ, c’est une hausse de 11 %.

La DPJ ajoute 25 travailleurs de plus pour permettre d'équilibrer la charge de travail du personnel.

Saguenay–Lac-St-Jean

Enfance