•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après recomptage, le PQ remporte la circonscription de Gaspé

La péquiste Méganne Perry-Mélançon à la sortie du dépouillement judiciaire.
La péquiste Méganne Perry-Mélançon a devancé son rival libéral avec une courte majorité de 41 voix. Photo: Radio-Canada / William Bastille-Denis
Radio-Canada

C'est finalement la candidate du Parti québécois Méganne Perry-Mélançon qui représentera la circonscription de Gaspé à l'Assemblée nationale, a annoncé le juge Paradis au palais de Percé, mercredi soir, au terme d'un dépouillement judiciaire.

Les nouveaux résultats donnent Mme Perry-Mélançon gagnante avec une mince avance de 41 voix sur son rival libéral, Alexandre Boulay. Les deux candidats se retrouvent respectivement avec 6003 et 5962 votes.

La candidate péquiste avait déposé une requête de recomptage devant la Cour du Québec vendredi dernier. Elle contestait le résultat de 43 boîtes de scrutin après la victoire de son adversaire libéral, le 1er octobre dernier.

Le soir des élections générales, M. Boulay l'avait emporté avec 33,8 % des voix et 132 votes de majorité sur Méganne Perry-Mélançon, qui avait terminé la course 2e avec 33,1 % des suffrages.

La candidate défaite avait par la suite soulevé plusieurs irrégularités, dont le dépouillement de la boîte de scrutin 61, dans laquelle les 194 votes compilés avaient tous été attribués à Alexandre Boulay.

Le deuxième dépouillement, qui a commencé vers 13 h, mercredi, comprenait la totalité des 132 boîtes de scrutin.

Du travail sur la planche

Avec un résultat aussi serré, la nouvelle députée est consciente du travail qui l'attendait pour convaincre les électeurs d'avoir fait le bon choix.

« J’en prends acte, c’est important de prendre ça en considération. Il y aura du travail à faire, tant pour le parti que pour [moi] », a-t-elle dit après l'annonce du recomptage.

Méganne Perry-Mélançon, première femme à être élue dans la circonscription de Gaspé, fait donc passer le nombre de députés péquistes à l’Assemblée nationale à 10, plaçant son parti ex aequo avec Québec solidaire.

Fort d'un plus grand appui du vote populaire, le Parti québécois accède au titre de deuxième opposition. Le Parti libéral du Québec se retrouve quant à lui avec 29 sièges.

Boîte de scrutin 61Dépouillement de la fameuse boîte 61 Photo : Radio-Canada

« Merci à tous pour vos appuis », a déclaré Alexandre Boulay sur son compte Twitter, mercredi soir, saluant du même coup la victoire de Mme Perry-Mélançon.

« La prochaine sera la bonne », a pour sa part souligné Alexandre Taillefer, président de la campagne du Parti libéral du Québec aux dernières élections, peu avant le dévoilement du résultat.

« Remonte tes manches, et viens travailler avec nous au renouveau du parti », lui a-t-il lancé, toujours sur Twitter.

Faire la lumière

En autorisant le dépouillement judiciaire, le juge Denis Paradis avait souligné que les « nombreuses anomalies relevées sont sérieuses et soulèvent des doutes sur l'intégrité du processus ».

« Je dois faire la lumière sur ce qui s’est passé, notamment sur la boîte 61 », a assuré Méganne Perry-Mélançon, mercredi soir.

Le libéral Alexandre Boulay avait pour sa part indiqué qu’il avait demandé au Directeur général des élections d’enquêter sur le déroulement du scrutin dans Gaspé le 1er octobre dernier.

Avec les informations de Bruno Lelièvre.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale