•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales : une course à 4 pour remplacer Jody Mitic dans le quartier Innes

Une carte du quartier Innes.
Quatre candidats sont en lice pour remplacer le conseiller Jody Mitic qui a annoncé il y a quelques mois qu'il quittait la vie politique. Photo: Radio-Canada

À l'approche des élections municipales du 22 octobre à Ottawa, quatre candidats sont en lice pour remplacer le conseiller Jody Mitic, qui a annoncé il y a quelques mois qu'il quittera la vie politique.

Un texte de Pascal Gervais

Le quartier Innes est l'un des rares de la capitale fédérale à se retrouver sans candidat qui a déjà été élu lors d’une précédente élection. En plus de M. Mitic, Bob Monette, du quartier Orléans, Marianne Wilkinson, du quartier Kanata-Nord, et Mark Taylor, du quartier Baie, ont décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat.

Avec le départ de MM. Mitic et Monette, au moins deux des trois quartiers de l'est d'Ottawa se retrouveront donc avec un nouveau conseiller à l'issue du scrutin du 22 octobre.

M. Mitic a annoncé en mars sa décision de ne pas se représenter aux élections municipales, afin de consacrer plus de temps à sa famille et à sa santé personnelle. En juin, l'ancien militaire s’est retiré temporairement de son poste pour un congé de maladie. Depuis, trois autres conseillers ont dû se séparer ses dossiers.

M. Mitic avait été élu en 2014 en remportant 33 % des voix. En 2018, quatre candidats se disputent le siège qu'il laissera vacant, dont une ancienne collaboratrice de M. Mitic, Tammy Lynch.

Les candidats

Laura Dudas, Donna Leith-Gudbranson, Tammy Lynch et François Trépanier.

Deux des quatre candidats ont déjà tenté leur chance lors des dernières élections municipales. Laura Dudas, qui s'est classée deuxième en 2014 avec 19 % des voix, a travaillé dans le domaine des communications à la Ville d'Ottawa au cours des dernières années. François Trépanier s’était quant à lui classé troisième en 2014 avec 16 % des voix.

Les deux nouvelles venues, Donna Leith-Gudbranson et Tammy Lynch, ont joué un rôle en coulisse à l'hôtel de ville au cours des dernières années. Mme Lynch travaillait avec M. Mitic au cours du dernier mandat. Pour sa part, Mme Leith-Gudbranson a travaillé quelques années pour Rainer Bloess, le conseiller qui avait précédé Jody Mitic dans le quartier Innes.

Principaux enjeux

L’un des principaux enjeux du quartier Innes est d’attirer des entreprises pour créer des emplois.

L'arrivée du train léger sur rail à la station Blair en 2018 et jusqu'au chemin Trim d'ici 2022 retient aussi l’attention des quatre candidats. Ils s'intéressent notamment à la façon dont les autobus seront reliés aux nouvelles stations.

L’aménagement de pistes cyclables pour assurer le lien entre celles qui sont existantes et les stations du train léger sur rail figure également parmi leurs priorités.

Le prolongement du boulevard Brian Coburn est un enjeu qui fait beaucoup parler dans la population et qui intéresse particulièrement les candidats.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections municipales en Ontario

Le facteur français pourrait être important

Environ le tiers de la population du quartier Innes est francophone. Or, seuls deux des quatre candidats sont bilingues.

Mme Leith-Gudbranson n'a peut-être pas un nom francophone, mais elle s'assure d'informer les électeurs qu'elle est parfaitement bilingue lors de son porte-à-porte. C'est une qualité qu'elle juge importante pour une personne qui souhaite représenter des milliers de francophones.

L'autre candidat bilingue, François Trépanier, n'a pas passé le même temps qu’elle à l'hôtel de ville, mais il croit que ce n'est pas un handicap pour se faire élire. Il a servi près de trois décennies dans les Forces armées avant de se tourner vers les affaires en tant que consultant.

Portraits des quartiers d'Ottawa

À l'approche des élections municipales du 22 octobre, ICI Ottawa-Gatineau publiera une série d'articles sur des courses à surveiller dans la région. À Ottawa, nous vous proposerons des textes sur les six quartiers où la proportion de résidents ayant le français comme langue maternelle est supérieure à 25 %.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale