•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaqué par un orignal, un joggeur de Dieppe l'a échappé belle

Un coureur de Dieppe tombe nez à nez avec un orignal

Un adepte de la course à pied de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, a eu toute une frousse. Alors qu'il courait sur son parcours habituel, Paul Gallant s'est retrouvé nez à nez avec un orignal.

Le joggeur s’estime chanceux de s’être tiré indemne de cette rencontre.

Paul Gallant a eu comme premier réflexe de se faire le moins menaçant possible. Voyant que l’orignal s’approchait de lui, il a tenté de se réfugier aux abords du sentier, mais s’est rapidement rendu compte que ce n’était pas la bonne solution.

C'est déjà gros un orignal, là. Moi, je suis dans le ditch, encore plus petit. Et il [ne] bougeait pas, mais son oeil me suivait, relate l’homme de 34 ans.

Sentant qu'il était en danger, il se relève, mais voit la bête se ruer sur lui.

Je n’ai pas eu le temps de crier, il m’a fessé, dit Paul Gallant. Il a levé ses pattes pour foncer avec sa tête, mais moi je croyais qu’il allait attaquer avec ses pattes.

Paul Gallant pointe son visage à l'endroit où il a été blessé.Paul Gallant a été attaqué par un orignal et se dit chanceux d'avoir toujours ses dents. Photo : Radio-Canada

Quand j’étais à quatre pattes, je pensais beaucoup à mes enfants et ma femme, continue le joggeur. Je me disais : qu'osse que je fais pour juste survivre, s’il me casse un bras, ce n’est pas grave, mais faut pas qu’il touche ma tête.

La charge de l’orignal a cloué le malheureux au sol. Quand il m’a fessé, il a fessé sur le bord de ma tête, explique M. Gallant.

Des quidams lui sont alors venus en aide en chassant l’animal.

Il n’a pas décollé en courant, il est parti tranquillement, tu sais, comme s’il était le boss.

Paul Gallant

Le père de famille se considère très chanceux de s’en être tiré avec quelques ecchymoses et un mal de tête. J’ai encore mes dents. Ça, c’est bon!, lance-t-il.

Un orignal a été aperçu le même jour par un autre résident de Dieppe, mais il est impossible de confirmer s’il s’agit du même individu.

Un orignal se promène sur un terrain de sports à Dieppe.Un orignal a été filmé à Dieppe le jour de l'attaque, mais on ignore si c'est le même qui a attaqué Paul Gallant. Photo : Radio-Canada

Que faire si l'on rencontre un orignal ?

C’est à cette période de l’année que les orignaux sont le plus susceptibles de se manifester à des endroits où on les observe plus rarement.

Les orignaux mâles, surtout, ils sont très chargés en hormones. Ils sont en période de reproduction. Leur tempérament est assez agressif, explique Nicolas Lecomte, un biologiste à l’Université de Moncton.

Un orignal.Un orignal Photo : Getty Images / Binnerstam

En cas de rencontre inopportune avec un animal, il recommande de rebrousser chemin immédiatement, si c’est toujours possible.

Quand l'orignal est en train de vous courir dessus, il faut s'éloigner le plus vite possible, parce qu'il ne va pas vous poursuivre, dit M. Lecomte.

Il est aussi conseillé de se réfugier derrière un obstacle solide, comme un arbre.

Surtout, il ne pas faut pas tenter d'immortaliser la rencontre avec son téléphone. Ça ne vaut pas la peine, c’est trop un gros risque, avertit Paul Gallant.

D’après un reportage de Nicolas Pelletier

Nature et animaux