•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les villes de la région sont prêtes pour la légalisation du cannabis

Des feuilles de cannabis séchées dans un pot.
La consommation récréative de cannabis sera légalisée le 17 octobre au Canada Photo: La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Si fumer de la marijuana à des fins récréatives sera légal dans une semaine, ce ne sera pas nécessairement plus simple d'en consommer pour autant, du moins dans la région.

Les villes et les MRC ont toutes choisi de restreindre ce droit aux lieux privés.

La consommation de cannabis sera donc interdite dans la rue, sur les trottoirs, dans les parcs, les stationnements et sur les terrains publics à Saguenay, Alma et dans la MRC Lac-Saint-Jean dès le 17 octobre.

Dans la MRC Domaine-du-Roy, le règlement devrait aller dans le même sens, mais il ne sera adopté qu'au début du mois de décembre.

Dans la MRC Maria-Chapdelaine, c'est la Ville de Dolbeau-Mistassini qui a été chargée de l’élaboration du règlement, mais on indique qu'il ira aussi dans le même sens.

Les amendes seront de 100 $ au minimum pour une première offense à Saguenay, 200 $ à Alma et jusqu'à 2500 $ en cas de récidive.

Les élus se défendent pourtant de vouloir rendre la vie impossible aux consommateurs.

 Je pense que l'esprit de la chose ce n'est pas de faire une chasse aux sorcières, mais c'est de préserver la paix et le bon ordre. C'est d'ailleurs le nom du règlement, la paix et le bon ordre sur notre territoire, de s'assurer qu'on a une belle harmonie, un bon vivre ensemble avec les citoyens et c'est ce que les policiers vont faire appliquer , explique le président de la Sécurité publique de Saguenay, Kevin Armstrong.

Tolérance zéro pour les travailleurs

Les villes doivent également revoir leurs politiques en matière de surveillance de leurs employés. Là encore, l'esprit de tolérance zéro s'applique pour les employés.

Les élus disent appliquer les dispositions du règlement sur la conduite automobile qui prévoit que la simple détection de substance active du cannabis dans la salive constitue une infraction.

À Saguenay, la politique municipale sera revue d'ici la fin de l'année, mais, là encore, pas question pour les élus de s'immiscer dans la gestion interne.

 Nous [...] ce qui est important comme politicien c'est de définir le cadre. Ça sera fait, la politique sera révisée. Puis, je pense qu’après ça, ça devient un droit de gérance de nos gestionnaires de la faire appliquer , ajoute Kevin Armstrong.

Enfin, la Société québécoise du cannabis, la société d'État qui détiendra le monopole de la vente au Québec, n'a toujours pas prévu de point de vente dans la région.

Il sera toujours possible de s'en procurer à Montréal où les gens pourront fumer dans la rue et dans les parcs.

Saguenay–Lac-St-Jean

Drogues et stupéfiants