•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Quotidien et Le Progrès du Saguenay ferment leur imprimerie

Des exemplaires du journal Le Quotidien sur une table
Des exemplaires du journal Le Quotidien Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

C'est une page d'histoire qui se tourne pour Le Quotidien et Le Progrès du Saguenay. Après 131 ans d'existence, les deux journaux ne seront plus imprimés à Chicoutimi.

Leur imprimerie fermera ses portes le 15 décembre. Une quinzaine de travailleurs perdent ainsi leur emploi.

 Nous, ce métier, c’est notre vie. Quand on est rentré ici, on ne pensait jamais un jour voir un déclin comme ça dans le domaine de l’imprimerie. On s’imaginait qu’on était là pour la vie. On aimait ce qu’on faisait. On avait un esprit d’équipe ici, c’était formidable. C’est dommage. On est vraiment vraiment désolés , raconte Paul Bélanger, président du Syndicat des employés de l’imprimerie.

Une page de journal est en impression.L'imprimerie fermera ses portes le 15 décembre. Photo : Radio-Canada

Le Quotidien et Le Progrès seront imprimés par TC Transcontinental à Québec alors qu’une entente de principe de trois ans a été conclue.

 C’est une annonce à un caractère historique. C’est une mauvaise nouvelle. Depuis 1887 que l’entreprise que j’ai le privilège de diriger imprime des journaux. 

Michel Simard, président-éditeur, Le Quotidien et Le Progrès du Saguenay

Cette décision a été prise en raison d’importantes pertes de contrats.

 Au cours des trois derniers mois, 92 % de notre chiffre d’affaires on l’a perdu. On a perdu l’impression des hebdos de Sept-Îles, Baie-Comeau, Forestville, de La Malbaie, Portneuf. Le départ de ces contrats fait que l’imprimerie qui était rentable devient déficitaire. On ne pouvait plus assumer ce déficit , ajoute Michel Simard.

La disponibilité et la distribution des deux journaux ne seront pas affectées par cette décision.

Saguenay–Lac-St-Jean

Médias