•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'École secondaire Mont-Bleu déménagera au Centre Asticou le 1er décembre

Un homme sort du centre Asticou

Le Centre Asticou est situé sur le boulevard de la Cité-des-Jeunes, dans le secteur de Hull, à Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les 1500 élèves de l'École secondaire Mont-Bleu, à Gatineau, déménageront le 1er décembre prochain dans les locaux de l'École de la fonction publique du Canada, situés au Centre Asticou.

Un texte d'Antoine Trépanier

Le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) se sont entendus pour permettre aux élèves de poursuivre leurs études dans cette ancienne polyvalente du secteur de Hull. L'entente suggère que les élèves termineront leur année scolaire dans ces locaux.

Le gouvernement fédéral devra déménager 600 fonctionnaires du Centre Asticou dans différents édifices de la région de la capitale nationale. Selon nos informations, un groupe de fonctionnaires sera déménagé à Ottawa et un autre à Gatineau. On ignore encore à quel endroit exactement ils seront déplacés, mais le déménagement, dont le coût n'a pas été précisé, est imminent.

C'est ça qui nous a pris le plus de temps, c'est que les fonctionnaires seront déplacés dans d'autres édifices à travers la région. Dépendamment de leur section, on va les transférer dans un groupe de la Défense nationale, un groupe de la formation des langues, ils vont être transférés dans d'autres édifices qui appartiennent au gouvernement fédéral, a déclaré le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus.

On va commencer les travaux presque immédiatement et au fur et à mesure, on va transférer les fonctionnaires.

Greg Fergus, député fédéral de Hull-Aylmer

Des travaux mineurs doivent être effectués au Centre Asticou avant l'arrivée des élèves en décembre. Par exemple, des laboratoires doivent être aménagés, des lavabos et des travaux de plomberie doivent être effectués dans au moins quatre locaux et des casiers doivent être installés.

Il y a un petit peu d’aménagement à faire, c’est certain, à l’intérieur [du Centre Asticou] parce que c’est une école qui a 42  ans, a souligné le président de la CSPO, Mario Crevier.

Rappelons que le 21 septembre dernier, un incendie s'est déclaré à l'École secondaire Mont-Bleu, alors que des tornades ont frappé la région de la capitale. L'établissement du boulevard de la Cité-des-Jeunes devrait être de nouveau accessible en août 2019.

Les négociations ont été très rapides et très conviviales. Tout le monde comprend la situation et tout le monde a accéléré les choses pour que ce soit fait. Je dirais que ce sont des négociations qui ont été excellentes, a déclaré M. Crevier.

Ça coûtera ce qu'il faudra, mais c'est sûr que la réussite de ces 3000 élèves est la grande priorité de tous.

Maryse Gaudreault, députée de Hull à l'Assemblée nationale

Entre-temps, les élèves de Mont-Bleu ont dû changer d'établissement et cohabiter avec ceux de l'École secondaire de l'Île, une décision qui a provoqué de nombreux remous de part et d'autre.

Des élèves sur un trottoir.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les élèves de Mont-Bleu ont l’horaire matinal, tandis que ceux de l'École secondaire de l'Île suivent leurs cours en après-midi.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Ainsi, depuis mardi, cette réalité force l'imposition d'un double horaire pour accommoder tout le monde. Les élèves issus de l'École secondaire Mont-Bleu ont hérité de l'horaire du matin, de 8 h 25 à 12 h 49, tandis que ceux de l'école hôte suivent désormais leurs cours entre 13 h 10 et 17 h 34.

Un manque de consultation, selon l'AFPC

En entrevue à Radio-Canada, le vice-président régional de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), Greg McGillis, a soutenu que les fonctionnaires sont prêts à céder leurs locaux, mais il demande du même souffle plus de transparence de la part de l'employeur.

Vers 15 h mercredi, un avis a été envoyé à tous les employés de l'École de la fonction publique du Canada qui fréquentent le Centre Asticou pour les informer du déménagement à venir.

Quelques minutes plus tard, c'était le communiqué officiel du ministère de la Sécurité publique qui était envoyé aux médias. Cette situation est malheureuse, selon M. McGillis.

Évidemment, ils ont dit une date et nous avons quelques détails, mais c'était sans consultations profondes. Ce n'était pas complet. On a besoin d'autres détails concernant la santé et sécurité. Il y a des enjeux très importants, surtout où seront les employés et comment ça se déroule, a-t-il dit.

Un déménagement repoussé

Vendredi dernier, Radio-Canada apprenait qu'une centaine de fonctionnaires de l'École de la fonction publique du Canada situé à l'Académie De-La-Salle, à Ottawa, ne déménageraient pas comme prévu au Centre Asticou.

Des travaux de désamiantage devaient être effectués prochainement dans la bâtisse de la promenade Sussex. Or, selon une note envoyée aux employés, ce déménagement sera repoussé à une date ultérieure.

Depuis que les tornades ont frappé la région de la capitale, au moins quatre ministères du gouvernement fédéral travaillent en collaboration avec le ministère de l'Éducation du Québec et la CSPO pour trouver des locaux adéquats pour les élèves de Mont-Bleu.

La Défense nationale, le ministère de la Sécurité publique, Services publics et Approvisionnement Canada et le Secrétariat du Conseil du Trésor prennent part aux négociations.

Le coût des travaux à Mont-Bleu inconnu

L'École secondaire Mont-Bleu a subi des dommages substantiels, mais les autorités scolaires ne savent pas quel sera le coût définitif des réparations. On attend le rapport officiel, a indiqué M. Crevier.

Le président de la CSPO espère que tout sera rentré dans l’ordre et que les élèves de l’École secondaire Mont-Bleu pourront réintégrer ses murs lors de la prochaine rentrée scolaire, en septembre 2019.

Les membres du conseil des commissaires de la CSPO se sont d'ailleurs penchés sur les travaux, mercredi soir, dans le cadre de leur réunion mensuelle. Cette portion de leur rencontre a toutefois eu lieu à huis clos.

Avec les informations d'Audrey Roy

Ottawa-Gatineau

Éducation