•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le terrain de la brasserie Molson mis en vente

La brasserie Molson à Montréal
La brasserie Molson à Montréal Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le gigantesque et emblématique site de la brasserie Molson est maintenant à vendre, a appris Radio-Canada. L'entreprise, qui déménagera ses activités à Longueuil en 2021, devrait le céder à un promoteur immobilier pour plusieurs centaines de millions de dollars. Se posent maintenant les questions de la préservation du patrimoine et de l'accès au fleuve.

Un texte de Thomas Gerbet

Molson Coors a publié un appel d'offres pour la totalité des terrains de la plus ancienne brasserie d'Amérique du Nord. La direction en a informé ses employés jeudi matin.

Le PDG de la compagnie au Canada, Fred Landtmeters, écrit dans un courriel que le processus de vente devrait s'échelonner jusqu'aux premiers mois de 2019. Molson Coors doit vendre ses installations dès que possible pour financer la construction de sa nouvelle brasserie à Longueuil. Selon une source proche du dossier, l'entreprise espère obtenir plusieurs centaines de millions de dollars.

Le terrain d'environ 12 hectares, entre la rue Notre-Dame et le fleuve, s'étend de l'avenue Papineau, à l'est, jusqu'à la rue Amherst, à l'ouest.

Le site compte environ 700 employés et inclut l'aire de production, les réservoirs, l'usine d'embouteillage, des entrepôts, des garages, des bureaux et des stationnements.

Molson Coors confirme à ses employés que les bureaux administratifs demeureront à Montréal. Selon nos informations, la compagnie souhaite devenir locataire.

Le promoteur immobilier qui se portera acquéreur du site pourrait y construire 3000 à 5000 logements, selon une source proche du dossier.

Une vente rapide et des conditions

Vue des installations de Molson prèsdu fleuve.La plus ancienne brasserie d'Amérique du Nord va vendre ses installations. Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Molson Coors s'était engagée à collaborer avec la Ville de Montréal pour le réaménagement futur du site. Mais compte tenu de la mise en vente rapide, il apparaît que c'est surtout avec le promoteur acquéreur que la municipalité devra mener les discussions.

Dans son courriel aux employés, le PDG de Molson Coors Canada écrit : « Bien que Molson ne puisse s’engager au nom du futur acquéreur, nous avons à cœur l’essor du quartier et de la ville tout entière, tant en termes de développement durable que d’un point de vue socio-économique. »

Nous pouvons également partager avec vous notre intention de créer un espace où les employés et les visiteurs pourront vivre une expérience qui mettra en valeur notre héritage.

Fred Landtmeters, PDG de Molson Coors Canada, dans son courriel aux employés

Le zonage industriel devra être modifié par les élus pour permettre le zonage résidentiel. L'administration de Valérie Plante souhaite profiter du changement de vocation des terrains pour faciliter l'accès aux berges pour la population.

La mairesse rappelle que les promoteurs devront attendre la réalisation du Programme particulier d'urbanisme du quartier. « On ne s'inquiète pas, dit Valérie Plante. Il ne faut pas oublier qu'à la Ville, nous avons entre nos mains la question du zonage. C'est un des outils dont nous allons nous [servir] pour avoir des espaces intéressants pour tous les Montréalais. »

Quel patrimoine préserver?

Chariot à bière de la Brasserie Molson, à Montréal, vers 1908Chariot à bière de la Brasserie Molson, à Montréal, vers 1908 Photo : Musée McCord

La brasserie Molson est présente sur les rives du fleuve Saint-Laurent depuis qu'elle a été fondée en 1786 par John Molson. Le site compte des bâtiments néo-classiques et art déco.

Molson Coors souhaite discuter avec les développeurs de la possibilité de rendre hommage au patrimoine du site. La compagnie envisage un musée, une microbrasserie et des espaces verts.

« C'est un enjeu majeur », explique le directeur des politiques à Héritage Montréal, Dinu Bumbaru, qui a été consulté par les Molson dès 2015. « On ne veut surtout pas que des architectes gardent quelques pierres, jettent tout le reste à terre, et qu'on se retrouve avec un endroit sans âme. »

Selon Dinu Bumbaru, compte tenu de la taille du site, « c'est presque un deuxième Vieux-Montréal ».

C'est un lieu qui a une très grande histoire et une très grande part dans la construction de la métropole.

Dinu Bumbaru, Héritage Montréal

Le congrès de l'Association québécoise du patrimoine industriel aura lieu sur le site de la brasserie Molson à la fin du mois.

Accès au fleuve et avenir du quartier

Plan du Quartier des faubourgsUne partie du Quartier des faubourgs, incluant la brasserie Molson et le site de Radio-Canada. Photo : Office de consultation publique de Montréal

Le 27 juin, la Ville de Montréal a approuvé le lancement d'une consultation publique pour l'avenir du secteur baptisé le Quartier des faubourgs qui, en plus de la brasserie, inclut notamment le site de Radio-Canada, lui aussi en réaménagement.

Montréal souhaite réaliser une étude de faisabilité en collaboration avec le ministère des Transports du Québec afin de « rétablir des liens durables entre le fleuve et la ville. » Il s'agirait de reconfigurer l'autoroute Ville-Marie et la rue Notre-Dame, en plus d'aménager les abords du pont Jacques-Cartier.

Grand Montréal

Économie