•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De jeunes entrepreneurs feront l'élevage de grillons à Saint-Pascal

Un grillon domestique est posé sur une pierre.
Un grillon Photo: iStock / wrangel

Deux jeunes entrepreneurs du Kamouraska sont actuellement en démarrage entrepreneurial pour implanter, à Saint-Pascal, une ferme de grillons. Entomo DSP voit grand et veut devenir rien de moins que la plus grande ferme d'élevage du genre de la province.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

Maxime Dionne est originaire de Saint-Pascal. Ancien étudiant de HEC Montréal en administration, il a décidé de faire équipe avec Antoine Saint-Pierre, natif de Saint-Philippe-de-Néri, qui est quant à lui chimiste.

Ensemble, ils veulent profiter de la demande croissante en farine de grillons qui existe sur le marché actuellement. Cette farine, très protéinée, sert notamment aux barres tendres destinées aux sportifs, explique Maxime Dionne.

Après avoir déshydraté le produit, celui-ci est vendu aux transformateurs. On peut aussi faire des smoothies avec ça. Vraiment, c'est un marché en croissance et on veut en profiter, ajoute M. Dionne.

Épaulé par des appuis financiers provenant notamment de la MRC et de la SADC de Kamouraska, Entomo DSP n'a pas l'intention de s'arrêter au grillon.

De la farine de grillonsLa farine de grillon est très protéinée et peut être utilisée pour une foule de produits. Photo : Radio-Canada

Entomophagie :

Consommation des insectes par l'être humain.

On veut toucher à tout ce qui est en lien avec l'entomophagie. Présentement, notre objectif est de prouver que le projet fonctionne. Par la suite, on pourra le faire à plus grande échelle et diversifier notre offre.

Maxime Dionne, cofondateur de Entomo DSP

Caractère écologique

Toujours selon M. Dionne, l'une des principales qualités de l'élevage de grillons est son aspect écologique. Ça prend pas mal moins de place pour élever des grillons que pour élever n'importe quel autre bétail. De plus, notre but est d'éventuellement construire une ferme qui fonctionne avec de l'énergie verte, précise le cofondateur.

Pour l'heure, Entomo DSP occupe un local de l'avenue Patry, à Saint-Pascal. Si elle est en phase de démarrage, l'entreprise est toutefois déjà en production et devrait être en mesure de commercialiser son produit d'ici quelques mois, voire quelques semaines. Notre site Internet est actuellement en construction, mais les gens peuvent déjà nous joindre sur Facebook, souligne M. Dionne.

Bas-Saint-Laurent

Alimentation