•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visite de la plus grande serre de cannabis du monde

Une usine de cannabis avec des rangées de plantes.

L'usine de 74 000 mètres carrés devrait produire, à terme, 100 tonnes de cannabis par an.

Photo : CBC / Travis McEwan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C'est à Leduc, au sud d'Edmonton, que la plus grande serre de cannabis du monde a été construite pour un budget total de 100 millions de dollars.

Un texte d'Axel Tardieu

D'une superficie de 74 000 mètres carrés, soit l'équivalent de 16 terrains de football, la nouvelle usine de l'entreprise Aurora Cannabis est unique en son genre.

Située près de l'aéroport international d'Edmonton, elle devrait produire 8 tonnes de cannabis par mois d'ici 2019. Dans moins de 18 mois, les responsables espèrent en produire cinq fois plus.

Avec un budget de construction de 100 millions de dollars, les directeurs du projet se sont permis d'investir dans une usine de production qui rime avec innovation.

Selon Cam Battley, directeur général adjoint de l'entreprise canadienne Aurora Cannabis, il n'existe nulle part dans le monde une usine aussi avancée et efficace. « Cette usine est le modèle de la production de cannabis du 21e siècle », affirme-t-il.

Le directeur général adjoint d'Aurora Cannabis, Cam Battley dans l'usine de Leduc, devant des plantes de cannabis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le directeur général adjoint d'Aurora Cannabis, Cam Battley, l'assure, sa nouvelle usine est « le modèle de la production de cannabis du 21e siècle ».

Photo : CBC / Travis McEwan

Innovante et écologique grâce à son toit en verre qui laisse rentrer les rayons du soleil, cette serre permet une récolte toutes les huit semaines, soit six par an. « Les serres classiques, elles, ne font que deux à trois récoltes », dit Cam Battley.

Du cannabis de haute qualité

Dans les milliers de pots alignés à perte de vue, on trouve du cannabis « de haute qualité ». Un mélange de graines de trois catégories : sativa, indica et hybride.

Comme la priorité de l'usine est le marché médical, la plupart des graines sont chargées en cannabidiol (CBD), le principe actif non stupéfiant et non psychotrope qui permet de calmer les douleurs chez les patients.

L'usine de Leduc fait pousser huit variétés différentes et toutes sont optimisées pour grossir de la même façon. Elles vont toutes atteindre la même hauteur et elles vont toutes terminer leur croissance au même moment.

« Grâce à un système fermé, semblable à la production dans l'industrie pharmaceutique, il est possible de mieux garder le contrôle sur tout l'environnement et les paramètres importants pour une production stable sans pertes », assure le directeur général adjoint Cam Battley.

Tout est contrôlé, de la température, au niveau d'humidité, en passant par l'exposition à la lumière et la quantité de nutriments donnée à chaque plante.

Des plantes de cannabis alignées dans une usine de production.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La plupart des graines sont chargées en cannabidiol (CBD), le principal actif non-stupéfiant du cannabis, qui permet de calmer les douleurs chez les patients.

Photo : CBC / Travis McEwan

Un marché mondial à conquérir

Aurora Sky n'est pas la seule usine de l'entreprise au Canada. La première était située en banlieue de Calgary, mais sa capacité de production est 15 fois moins importante que celle du sud d'Edmonton.

Il existe également une usine à Pointe-Claire, au Québec, autorisée par Santé Canada en octobre 2017. Cet emplacement va notamment permettre à l'entreprise de fournir la Société des alcools du Québec (SAQ), au moment de la légalisation du cannabis à usage récréatif, le 17 octobre.

Toutefois, Aurora Cannabis n'arrête pas là son expansion. « Il y a un marché mondial grandissant pour le cannabis médicinal », dit Cam Battley. « Le marché de cannabis à usage récréatif lui aussi va continuer à grandir et nos investissements anticipent ces tendances. »

L'entreprise canadienne compte ouvrir une usine encore plus grande que celle d'Edmonton, à Medicine Hat, dans le sud de l'Alberta, au début de 2019.

La concurrence existe

Aurora Cannabis n'est cependant pas la seule sur le territoire à vouloir diriger le marché mondial. L'entreprise Canopy Growth, établie en Ontario, elle aussi, pèse dans la balance. Elle a conclu en août une levée de fonds de 5 milliards de dollars grâce à Constellation Brands, propriétaire des bières Corona, entre autres.

La société de Colombie-Britannique Tilray se bat aussi pour avoir sa part du gâteau. Elle fait bonne figure dans la compétition, après avoir fait une entrée fracassante à la bourse américaine en juillet.

Avec les informations de Travis McEwan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !