•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’organisme Récif 02 s’attaque aux stéréotypes dans un nouveau projet

Des ensembles de jouets qui visent les garçons et les filles

Les stéréotypes de genres commencent dès la petite enfance.

Photo : ICI Radio-Canada/Émélie Rivard-Boudreau

Radio-Canada

Les filles en rose, les garçons en bleu, les uns jouent au camion, les autres à la poupée. Ces stéréotypes, Récif 02 tente de les briser en mettant sur pied un projet pour sensibiliser des organismes comme la Niché d'Alma ou les Maisons des jeunes.

Récif 02 analyse leur travail et pose un diagnostic afin que les organismes aient tous les outils pour enrayer les stéréotypes.

 Si on a 50 % des vêtements pour filles qui sont roses et qu'on rentre dans la section de jouets qui est rose, on fait une association de couleurs. Qu'est-ce qu'on va retrouver vous pensez? On va retrouver des jouets pour faire la cuisine, pour s'occuper des bébés. Donc, on revient encore à la charge avec des rôles traditionnels. Ces rôles traditionnels, ce qu'ils ont comme impacts au niveau de l'égalité homme femme, c'est un impact au niveau des revenus. Dans la région, il y a encore un gros écart de revenu entre les hommes et les femmes , explique Véronique Potvin, responsable du projet chez Récif 02.

Plusieurs organismes communautaires ont sauté dans le projet, de même que des entreprises privées. La boutique L'Enfantillage Alma compte maintenant vendre moins de produits stéréotypés.

 On veut y aller plus dans la simplicité, dans l'unisexe. Beaucoup de gens maintenant cherchent de l'unisexe, on se le fait demander énormément , souligne sa copropriétaire, Geneviève Savard.

Récif 02 commence tout juste son projet pour déboulonner les stéréotypes, mais croit beaucoup en sa portée pour l'avenir des jeunes.

Le projet doit durer trois ans. L'organisme souhaite éventuellement donner des formations à l'échelle régionale et aimerait exporter son concept ailleurs au Québec.

D’après le reportage de Mélissa Savoie-Soulière

Saguenay–Lac-St-Jean

Engagement communautaire