•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petite enfance, infrastructures, partenariats avec Jean-Michel Beaudry

Portrait de Jean-Michel Beaudry.
Jean-Michel Beaudry, candidat au poste de commissaire dans la région urbaine. Photo: Jean-Michel Beaudry
Radio-Canada

Élu une première fois en 2014, Jean-Michel Beaudry souhaite obtenir un second mandat en tant que commissaire de la Division scolaire franco-manitobaine pour la région urbaine.

À 30 ans, Jean-Michel Beaudry cumule des expériences variées dans les organismes de la francophonie. Il explique quelles sont ses motivations et à quelles questions il veut s’attaquer.

En vue des élections scolaires à la DSFM, le 24 octobre, les six candidats dans la région urbaine et les quatre candidats dans la région Est répondront au cours des prochains jours au questionnaire d’ICI Manitoba.

Qu’est-ce qui vous pousse à présenter votre candidature?

Je suis un fier diplômé de la DSFM et j’ai toujours eu ma division scolaire à cœur. L’école est un pilier indispensable pour la communauté francophone du Manitoba et c’est avec humilité que j’espère pouvoir continuer à mettre mes talents au service de la commission scolaire (CSFM). J’ai beaucoup d’expérience dans le mouvement associatif francophone et j’ai toujours voulu contribuer au rapprochement de l’école et de la communauté.

Je veux m’assurer que tous les élèves de la DSFM se sentent capables de façonner une communauté francophone du Manitoba à leur image.

Jean-Michel Beaudry, candidat, région urbaine de la DSFM

Quels sont les trois enjeux majeurs à la DSFM et comment voulez-vous vous y attaquer?

1. Les infrastructures

Il existe d’importantes lacunes dans les infrastructures à la DSFM, notamment dans la région urbaine où deux nouvelles écoles – une dans le nord-est et l’autre dans le sud-est – sont requises. De plus, il manque l’infrastructure pour offrir un programme de métiers équivalant aux programmes offerts aux élèves des commissions scolaires cédantes. Il faut continuer à faire valoir nos besoins indéniables au gouvernement provincial.

2. La petite enfance

La petite enfance est un enjeu particulièrement important pour la communauté francophone du Manitoba. L’éducation des 0-5 ans sur le développement langagier a un impact durable pour les enfants qui vont s’inscrire à la DSFM. Le manque de places dans les centres de la petite enfance en français au Manitoba est donc fort problématique pour la vitalité de la francophonie manitobaine. La DSFM est déjà un partenaire important dans la Coalition Bambin et, quand c’est possible, elle rend disponible de l’espace dans ses écoles pour des centres de la petite enfance. La DSFM doit continuer à revendiquer plus de places en petite enfance et développer d’autres stratégies pour y arriver.

3. Les partenariats

Un enjeu perpétuel est celui de renforcer les liens entre nos écoles et leurs communautés. Bien qu’il y ait eu beaucoup de progrès lors des dernières années, notamment depuis l’adoption du plan stratégique, il est important de continuer à solidifier les partenariats communautaires. Depuis l’an passé, les écoles ont mis sur pied des comités communautaires afin de co-créer des opportunités pour les élèves. C’est le genre de stratégie qui va faire en sorte que la DSFM peut remplir pleinement son désir de contribuer « à l’épanouissement des communautés francophones du Manitoba ».

Qu’est-ce que vous apporterez comme commissaire?

D’abord, je crois que mon expérience durant les quatre dernières années est un atout. Je connais bien le fonctionnement et les procédures de la CSFM, ayant déjà contribué directement à la révision et à la rédaction de politiques.

Ensuite, côté interpersonnel, j’ai aussi eu la chance de faire partie d’une équipe de 11 commissaires de différents horizons avec des points de vue parfois différents.

Jean-Michel Beaudry, candidat, région urbaine de la DSFM

J’ai fait preuve de tact et de diplomatie afin de travailler vers des compromis ou faire ressortir des consensus sur lesquels bâtir. Le travail d’équipe et le respect de l’autre sont indispensables au travail de commissaire. Enfin, je suis impliqué dans des organismes francophones depuis l’âge de 14 ans. Je demeure fortement impliqué au sein de la communauté comme directeur du développement économique communautaire au CDEM et comme président du CA du Théâtre Cercle Molière. Je tente d’être à l’écoute de toute la communauté : élèves, parents, personnel, organismes et francophones au sens large.

Que voudriez-vous avoir accompli dans 4 ans?

Durant mon mandat précédent, j’ai entre autres participé à l’élargissement de la liste électorale. J’ai contribué à établir de nouvelles rencontres formelles entre la CSFM et le regroupement d’élèves JMCA, et j’essaie d’encourager la réconciliation avec les peuples autochtones dans la salle de classe et dans la communauté en général. J’aimerais ainsi continuer à contribuer à une DSFM toujours en croissance et toujours plus accueillante et représentative d’une communauté changeante.

Je veux aussi assurer un suivi judicieux de notre plan stratégique actuel. L’emphase sur la réussite de chaque élève, la construction identitaire et le sentiment d’appartenance à la communauté sont tous des priorités du plan stratégique qui me tiennent beaucoup à cœur. Je souhaite également l’ajout de nouvelles écoles dans les régions de la ville et de la province qui sont mal desservies et l’ajout d’un programme de métiers francophone qui répond aux aspirations de nos élèves. Il est aussi important de toujours essayer d’améliorer les communications de la CSFM et j’espère pouvoir y apporter mon savoir-faire.

Sur un plan plus personnel…

J’ai 30 ans, je suis résident du quartier Elmwood. J’ai grandi à Saint-Boniface et je suis diplômé du Collège Louis-Riel. Je travaille au CDEM, un organisme qui encourage le développement entrepreneurial et économique des communautés bilingues du Manitoba.

Ma conjointe, Justine, et moi avons une fille de presque 1 an, Lénie. La chose qui me peine le plus de mon implication à la CSFM, c’est le temps où je suis loin d’elles! J’ai une grande famille (4 sœurs et frères) et belle-famille (4 belles-sœurs et beaux-frères) – plusieurs d’entre eux travaillent dans le domaine de l’éducation – avec 17 neveux et nièces au Manitoba, en Ontario et au Québec.

J’aime bien consommer toute sorte de produits culturels : pièces, concerts, albums, films, émissions, bandes dessinées, livres (mais je lis moins pour le plaisir que j’aimerais). J’ai fait des études en gestion et en science politique et j’ai passé trois ans comme président de la Fédération de la jeunesse canadienne-française, un organisme national qui appuie la construction identitaire des jeunes francophones en situation minoritaire.

Bloc-notes électoral

Le vote par anticipation aura lieu :

  • région est : jeudi 18 octobre, de 8 h à 20 h, au bureau divisionnaire de Lorette
  • région urbaine : vendredi 19 octobre, de 8 h à 20 h, école Précieux-Sang

Et le mot de la fin...

J’aimerais seulement remercier tous les parents qui offrent leur temps aux écoles de leurs enfants, notamment les membres des comités scolaires. Ces comités sont uniques au Manitoba et jouent un rôle consultatif important pour les directions d’école et pour la CSFM. J’ai le plaisir de rencontrer les membres de comités scolaires plusieurs fois durant l’année et leur dévouement est remarquable.

Finalement, j’aimerais remercier tout le personnel de la DSFM. Sans un personnel engagé et convaincu de la mission de la DSFM, il serait impossible de mener à bien la vision et le plan stratégique de la DSFM. Leur contribution va bien au-delà de la salle de classe et des couloirs, ces femmes et ces hommes sont des modèles accessibles et des mentors pour nos élèves.

Bloc-notes électoral

Le 24 octobre 2018, les électeurs admissibles votent dans l’école la plus proche de leur maison.

Il n’y aura pas d’élection dans les régions Sud et Nord et Ouest, où les commissaires Joël Lemoine, Denis Clément, Bernard Lesage et Antonio Simard ont été réélus sans opposition.

Manitoba

Élections