•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre hippocampe réalise le film de votre vie

Une photo ancienne.
L'hippocampe situé dans votre cerveau agirait à titre de réalisateur du film de votre vie. Photo: iStock / catscandotcom

L'hippocampe situé dans votre cerveau agirait à titre de réalisateur du film de votre vie en sélectionnant dans vos expériences quotidiennes celles qui méritent d'être archivées dans votre mémoire à long terme pour se transformer en souvenirs heureux... ou pas.

Un texte d'Alain Labelle

Pour arriver à ce constat, les neuroscientifiques britanniques Aya Ben-Yakov et Richard Henson, de l’Université de Cambridge, ont analysé les données recueillies auprès de personnes qui regardaient le film Forrest Gump de Robert Zemeckis, sorti en 1994, et l’épisode Pan! Vous êtes mort de la série Alfred Hitchcock présente, diffusée en 1961 à la télévision.

Leurs conclusions laissent à penser que l'hippocampe, cette partie du cerveau aussi associée aux émotions et à la navigation spatiale, jouerait un rôle important dans la segmentation des expériences quotidiennes continues en événements à entreposer dans la mémoire à long terme.

Où est situé l’hippocampe?

Il se trouve dans le lobe temporal médian du cerveau, sous la surface du cortex. C'est une structure paire, c’est-à-dire qu’elle est présente de manière symétrique dans chaque hémisphère cérébral, les deux parties étant reliées entre elles par une commissure.

Illustration de l'hippocampe du cerveau.L'hippocampe est situé sous la surface du cortex. Photo : iStock

Ces travaux sont parmi les premiers à étudier le fonctionnement de l’hippocampe au cours d'une expérience en continu. La fonction de l'hippocampe humain est normalement étudiée par manipulation expérimentale d'événements distincts.

Néanmoins, la science s’est moins penchée sur ce qui déclenche son activité au cours d'une expérience plus naturelle et continue.

Les chercheurs émettaient l'hypothèse que l'hippocampe est sensible aux limites d’un événement, c'est-à-dire des moments dans le temps définis par les participants comme des transitions entre les événements.

L’expérience

Les scientifiques ont analysé les données d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle récoltées auprès de deux groupes :

  • le premier groupe de 15 participants a regardé Forrest Gump;
  • le deuxième, composé de 253 personnes, a regardé Pan! Vous êtes mort.

Dans un troisième groupe, 16 observateurs ont regardé les deux films; ils avaient reçu la consigne d'appuyer sur des boutons pour indiquer la fin et le début des événements.

Ensuite, les neuroscientifiques ont comparé l'activité cérébrale des participants des deux premiers groupes avec les points de transition indiqués par les observateurs du troisième groupe.

Le constat : c'est aux moments charnières subjectifs que l'hippocampe réagit le plus fortement.

Ainsi, dans les deux premiers groupes, la réponse de l’hippocampe était davantage influencée par les limites subjectives de l'événement déterminées par le participant (et les observateurs) que par la transition entre les scènes établies par le cinéaste, par exemple un changement de lieu.

Selon l’équipe de recherche, les présentes observations donnent ainsi à penser que l'hippocampe est sensible aux limites significatives d’une expérience plutôt qu'aux indices de perception pendant le codage d’événements en cours.

L'hippocampe réaliserait donc le film de notre vie en découpant nos expériences continues et en choisissant des extraits qui deviendront nos souvenirs.

Cette réponse était en fait assez frappante. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi fort et clair.

Aya Ben-Yakov, neuroscientifique à l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni

La chercheuse explique que l’étude menée à l’aide de ces films ne représente qu'une expérience approximative. Le comportement de l'hippocampe lorsque les gens s'investissent personnellement dans les événements n'est, à l'heure actuelle, pas encore démontré.

Chose certaine, selon les chercheurs, c'est que l’hippocampe aide à diviser les expériences en séquences et à les cataloguer en souvenirs.

Le détail de ces travaux est publié dans le Journal of Neuroscience (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

En mai 2015, des chercheurs québécois montraient que la forme, et non seulement la taille de l'hippocampe, est liée à une meilleure fonction de la mémoire.

Psychologie

Science