•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cimetière musulman à Sherbrooke : une offre d'achat déposée par l'ACIE

Une carte montrant le terrain proposé par Sherbrooke à l'Association culturelle islamique de l'Estrie.
Sherbrooke a proposé à l'Association culturelle islamique de l'Estrie un terrain situé dans l'arrondissement Fleurimont, sur la rue Desaulniers, juste à côté du cimetière St-Michel, pour y aménager son cimetière. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un premier cimetière pour les pratiquants de confession musulmane pourrait être aménagé prochainement à Sherbrooke. L'Association culturelle islamique de l'Estrie (ACIE) a soumis une offre d'achat à la Ville de Sherbrooke pour acquérir un terrain situé aux abords du cimetière Saint-Michel, dans l'arrondissement de Fleurimont.

Selon les documents obtenus par Radio-Canada, l'ACIE paierait le terrain de 2793 mètres carrés 69 800$. L'offre d'achat sera présentée au comité exécutif de la Ville mardi après-midi.

La communauté est vraiment très heureuse et j'espère que les communautés sherbrookoises, estriennes, québécoises et canadiennes, ça va être un pionnier, un modèle d'intégration, mentionne néanmoins le vice-président de l'ACIE, Madjid Djouaher.

Les valeurs universelles sont partagées, peu importe la confession ou la religion. C'est juste des us et coutumes funéraires. Les chrétiens et les juifs ont leur propre rite et n'importe quel genre humain devrait respecter ça.

Madjid Djouaher, vice-président de l'ACIE

En plus de l'acquisition du terrain, l'aménagement du cimetière porterait la facture à 200 000 dollars, note Madjid Djouaher. L'endroit permettra aux musulmans de pouvoirs inhumer leurs proches à Sherbrooke plutôt que devoir se rendre à Montréal. Une campagne de financement en ligne sera organisée pour accélérer la mise en place du cimetière.

Personnellement, en venant ici, j'ai fermé mon dossier dans mon pays d'origine. Ma terre d'accueil et ma terre d'enterrement, c'est bien à Sherbrooke. [...] Notre désir a été entendu, se réjouit M. Djouaher.

Le cimetière pourrait accueillir ses premières dépouilles au plus tard en 2020.

Rappelons qu'une autre association musulmane, la Coopérative funéraire musulmane du sud-est, souhaite également aménager un cimetière à Sherbrooke ou ailleurs en Estrie.

Estrie

Croyances et religions