•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de peur que de mal à la suite d'une explosion dans une raffinerie de Saint-Jean

Une explosion majeure s'est produite lundi matin à la raffinerie Irving de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Reuters / Michael Hawkins

Radio-Canada

Une impressionnante explosion, causée par un problème technique, s'est produite lundi matin à la raffinerie Irving de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Il y a finalement eu plus de peur que de mal. Même si la déflagration a été ressentie à des kilomètres à la ronde, elle n'a fait que cinq blessés mineurs.

Ça a été une journée difficile, lance Kevin Scott, de l'entreprise Irving Oil, lors d'un point de presse des autorités.

De nombreux résidents ont publié dans les réseaux sociaux des photos et des vidéos qui montrent un panache de fumée s'élevant de la raffinerie.

Une vidéo amateur de l'incendie, publiée par Michael Kean sur Facebook

C'est un dysfonctionnement d'une machine qui retire le soufre du diesel qui a provoqué l'explosion, à 10 h 16, heure locale. Le feu a été maîtrisé vers 15 h.

Des premiers répondants demeurent toutefois sur place pour l'éteindre complètement et pour surveiller la scène.

Kevin Scott répond aux questions des journalistes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Kevin Scott, le directeur du raffinement et de l'approvisionnement pour Irvin Oil, s'est adressé aux médias avec les autorités.

Photo : Radio-Canada

Le porte-parole d'Irving Oil s'est voulu rassurant lors du point de presse. « C'est un événement très rare pour notre entreprise et nous continuons d'enquêter pour comprendre ce qui s'est mal passé. »

Heureusement, on n'a eu que des blessures mineures.

Kevin Scott, directeur du raffinement et de l'approvisionnement pour Irving Oil

Il n'y aurait pas de risque concernant la qualité de l'air dans les environs, selon les autorités.

Toutes les opérations de la raffinerie ont été suspendues lundi. Les résidents qui habitent près de l'usine sont invités à rester chez eux pour la journée, et des rues sont fermées à la circulation.

Cinq blessés mineurs

L'hôpital régional de Saint-Jean avait déclenché un « code orange » après l'explosion, pour être prêt à accueillir un grand nombre de blessés.

L'hôpital et les autorités ont rapporté qu'il y a eu finalement cinq patients souffrant de blessures mineures. L'alerte orange a été levée.

Une capture d'écran de Google Maps. La raffinerie Irving se trouve tout près d'un secteur résidentiel.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une capture d'écran de Google Maps. La raffinerie Irving se situe tout près d'un secteur résidentiel ainsi qu'une école.

Photo : Capture d'écran / Google Maps

Irving Oil a confirmé vers 14 h avoir retrouvé tous ses employés ainsi que les entrepreneurs indépendants qui travaillaient à la raffinerie au moment de l'explosion. Ce sont d'ailleurs des travailleurs indépendants qui ont été blessés. Ils effectuaient des rénovations à l'usine.

La force policière de Saint-Jean a demandé aux résidents d'éviter les abords de la raffinerie.

Une gerbe de flammes s'échappe de la raffinerie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'explosion a été ressentie à des kilomètres à la ronde.

Photo : Doug McLean

Panique dans l'usine

Des témoins avaient rapporté initialement que certaines personnes manquaient à l'appel dans la raffinerie.

Sylvie LeBlanc de Neguac a reçu plusieurs appels de son frère, Éric Lanteigne, qui se trouvait dans un ascenseur industriel au moment de l'explosion. Il n'a pas été blessé, mais affirmait, lors de son premier appel, avoir vu d'autres personnes qui l'étaient, au moment où il fuyait les lieux.

Il courait encore, il pleurait et il était sous le choc. Il voyait du monde blessé, du monde partout qui criait et qui essayait de se sauver.

Sylvie LeBlanc, soeur d'un employé sur place au moment de l'explosion
Un filet de fumée qui s'échappe de la raffinerie Irving.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La colonne de fumée qui s'échappait de la raffinerie avait beaucoup diminué à l'heure du midi.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Un Saint-Jeannois qui habite à quelques rues de la raffinerie, Rob Beebe, affirme qu'il a senti son immeuble trembler lors de la déflagration. Il s'est alors rapproché en voiture de l'usine. Nous sommes assis et nous regardons les flammes en ce moment, écrit-il. Les rues aux abords de la raffinerie sont remplies de gens qui observent comme lui le sinistre, rapporte-t-il.

La raffinerie Irving est la plus importante au pays. Elle peut raffiner jusqu'à 320 000 barils de pétrole par jour et compte 1400 employés.

Elle est située près d'un quartier résidentiel et commercial où se trouvent notamment un centre commercial et des écoles. Les autorités n'ont pas demandé aux gens d'évacuer le quartier.

Il y a 20 ans, une explosion et un incendie avaient entraîné la mort d'un travailleur de la raffinerie, William Hackett.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Accidents et catastrophes