•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PCU tente de se dissocier d’un groupe d’extrême droite

Jason Kenney, chef du PCU
Jason Kenney, chef du Parti conservateur uni Photo: Radio-Canada / Geneviève Tardif
Radio-Canada

Le Parti conservateur uni (PCU) de l'Alberta déclare que les opinions haineuses n'ont pas leur place en son sein après la diffusion sur les réseaux sociaux de photographies montrant des candidats à l'investiture du parti avec des membres d'un groupe opposé à l'immigration dans un bar d'Edmonton.

Les photos ont été affichées sur la page Facebook des Soldats d'Odin d'Edmonton (SOO). On y voit des personnes portant des chapeaux et d'autres vêtements portant l'inscription SOO en compagnie de candidats dans la circonscription d'Edmonton-West Henday.

Le président de l'association locale du PCU, Terry Howlett, a déclaré qu'il ne savait pas ce que signifiait l'abréviation en question. Il a ajouté que, s'il l'avait su, il aurait demandé à la direction du bar où se déroulait le rassemblement d'expulser ces gens.

La candidate du PCU Nicole Williams se tient debout devant l'appareil photo avec des membres non identifiés des Soldats d'Odin.La candidate du PCU Nicole Williams (2e à gauche) entourée de membres non identifiés des Soldats d'Odin Photo : Facebook

Le chef du PCU, l'ancien ministre fédéral Jason Kenney, a publié un message sur Twitter, condamnant tout groupe faisant la promotion des préjugés raciaux. Selon lui, il est troublant de voir que ces gens nuisent à la campagne de candidats autochtones du parti. Une candidate à l'investiture dans Edmonton-West Henday, Leila Houle, a exprimé sa colère, affirmant que les Soldats d'Odin forment une « organisation violente et raciste ».

Nicole Williams, une Métisse qui tente également d'obtenir l'investiture dans cette circonscription, affirme qu'elle leur aurait demandé de partir si elle avait su ce que signifiait S.O.O. « Je le sais maintenant et je ne partage pas les opinions répugnantes de ce groupe », a-t-elle dit.

Fondé en Finlande en 2015, le groupe des Soldats d’Odin s'est fait connaître au Canada au début de 2016 en patrouillant dans les rues de certaines localités, soi-disant pour protéger les Canadiens contre ce qu'il considère comme la menace islamique.

Le gouvernement néo-démocrate de l'Alberta a exprimé son scepticisme envers la réaction du PCU.

« Il existe une tendance où l’on voit le PCU attirer des gens ayant des idées racistes. Il prétend maintenant avoir posé "sans savoir" pour des photos prises avec des membres des Soldats d'Odin. [Ces conservateurs] ne reconnaissaient pas leurs chapeaux, leurs vestes ou leur chandail quand ils ont donné une accolade à ceux qui les portaient? », a demandé le gouvernement albertain.

Avec les informations de La Presse canadienne

Alberta

Politique provinciale