•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'espoir et des larmes à la dernière messe de l'église Saint-Jérôme

Les paroissiens et paroissiennes se tiennent debout dans l'église.

L'église Saint-Jérôme a accueilli sa dernière messe le dimanche 7 octobre.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Radio-Canada

L'émotion était palpable à l'occasion de la messe du dimanche 7 octobre à l'église Saint-Jérôme-de-Matane. Cette messe sera la dernière de son histoire à moins que le comité qui tente de sauvegarder l'église ne parvienne à ses fins.

Un texte de Catherine Poisson

La messe a débuté comme prévu, à 10 heures exactement. À ce moment-là, l'église Saint-Jérôme-de-Matane était déjà pleine à craquer et des gens continuaient d'arriver.

Ça fait longtemps qu'on avait pas vu autant de monde à la messe, a observé un paroissien avec une pointe d'ironie.

Dans son sermon, le prêtre, Normand Lamarre, a admis d'emblée se sentir perturbé depuis plusieurs semaines à l'idée de devoir animer cette dernière messe.

Ma tête peut comprendre pourquoi nous en sommes rendus-là, mais mon coeur a de la peine.

Normand Lamarre, prêtre

Les mots tristesse et deuil sont revenus à plusieurs reprises dans ses propos. C'est d'ailleurs en signe de deuil que de petits foulards noirs étaient distribués à l'entrée de l'église.

Quelques personnes observent la messe par les portes ouvertes, l'église étant déjà pleine. À leurs côtés, des affiches sont posées sur le sol, sur lesquelles on peut lire : Non à la fermeture.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un comité de citoyens s'oppose à la fermeture de l'église Saint-Jérôme.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Devant la foule rassemblée devant lui, le prêtre a souligné que Matane n'avait pas perdu sa vie communautaire. L'Église est assaillie depuis quelques années par des vents contraires ,a-t-il ajouté en comparant la situation à celle du sol qui s'érode sous la force des grandes marées.

Quelques personnes ont eu du mal à retenir leurs larmes. Malgré la peine, à la sortie de la messe, l'ambiance générale était plutôt festive. L'événement a permis de réunir des gens de tous âges et plusieurs familles entières.

De voir autant de gens réunis... c'est comme Noël!

Une paroissienne

Une paroissienne âgée de 90 ans, qui a été baptisée à l'église Saint-Jérôme-de-Matane, était accompagnée de ses quatre filles et de son fils. Elle a vécu toute sa vie religieuse ici, c'est une grosse journée pour elle, a souligné ce dernier.

Cinq personnes se tiennent devant l'église avec des pancartes sur lesquelles on peut lire : Non à la fermeture.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un comité de citoyens s'oppose à la fermeture de l'église Saint-Jérôme.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Une rencontre prévue mardi

Bien que cette messe est officiellement la dernière de l'église Saint-Jérôme-de-Matane, un comité de citoyens garde espoir que le bâtiment puisse être sauvé et qu'il demeure un lieu de culte.

C'est pas définitif, on garde espoir!

Un paroissien

En moins de deux semaines, le comité a recueilli des engagements de près de 35 000 dollars afin d'entretenir l'église pendant l'hiver, selon son président, Paul Gauthier.

Malgré ce soutien populaire, aucune entente n'a encore été conclue avec la Fabrique Coeur-Immaculé-de-Marie. Une rencontre aura toutefois lieu mardi soir entre le comité de sauvegarde de l'église Saint-Jérôme et la Fabrique.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures