•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police turque pense que le journaliste saoudien disparu Jamal Khashoggi a été tué

Un manifestant brandit une affichette du journaliste saoudien supposément exécuté Jamal Khashoggi.
Les autorités turques ont avancé que l'Arabie saoudite a exécuté le journaliste contestataire Jamal Khashoggi dans son consulat à Istanbul. Photo: Reuters / Osman Orsal
Reuters

Les autorités turques pensent que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, porté disparu depuis qu'il s'est rendu mardi au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, a été tué à l'intérieur du consulat, a-t-on appris samedi auprès de deux sources turques.

« Les premières conclusions de la police turque sont que M. Khashoggi a été tué au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Nous pensons que le meurtre était prémédité et que le corps a ensuite été déplacé du consulat », a dit à Reuters un représentant turc.

Plus tôt samedi, le consulat général d'Arabie saoudite a déclaré à Reuters que les autorités saoudiennes participaient à la recherche de M. Khashoggi et a écarté l'idée d'un enlèvement du journaliste.

Vendredi, le prince héritier saoudien, Mohamed ben Salman, a déclaré que les autorités saoudiennes permettraient que des Turcs viennent inspecter le consulat à Istanbul, les autorités d'Ankara et de Riyad donnant des comptes rendus différents de l'affaire.

Jamal Khashoggi, qui s'est exilé aux États-Unis il y a un an, craignant que ses opinions ne lui vaillent des représailles, s'est rendu mardi au consulat d'Arabie à Istanbul.

À en croire Ankara, rien ne dit que le journaliste est bel et bien ressorti du consulat, tandis que pour Riyad, il en est ressorti après son rendez-vous .

Khashoggi a quitté l'Arabie en septembre 2017 quand les autorités l'ont sommé de cesser de s'exprimer sur Twitter.

Au cours de l'année écoulée, il a écrit une série d'articles publiés par le Washington Post, dans lesquels il dénonçait l'attitude de Riyad à l'égard du Qatar et s'indignait de la guerre au Yémen, de la répression politique ou de la censure.

La chaîne de télévision turque NTV a rapporté samedi que le parquet turc avait ouvert une enquête sur la disparition de M. Khashoggi.

Droits et libertés

International