•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford et Jason Kenney s’en prennent vivement à la taxe carbone

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et le chef du Parti conservateur uni de l'Alberta, Jason Kenney (à gauche) se félicitent autour de deux drapeaux lors d'un rassemblement contre la taxe carbone à Calgary.
Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et le chef du Parti conservateur uni de l'Alberta, Jason Kenney (à gauche), lors d'un rassemblement contre la taxe carbone à Calgary. Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Plus de 1500 personnes se sont réunies dans une salle comble au centre BMO de Calgary vendredi soir pour écouter de vifs propos contre la taxe carbone prononcés par Jason Kenney, le chef du Parti conservateur uni de l'Alberta, et Doug Ford, le premier ministre de l'Ontario.

« Ils pensent qu’il s’agit d’une taxe sur les péchés (...); c’est comme une taxe sur les cigarettes ou l’alcool », a déclaré M. Kenney. « Ils veulent nous décourager de faire ce que les politiciens n’approuvent pas, soit chauffer nos maisons et faire le plein de nos voitures pour aller au travail. »

« Supprimez votre taxe carbone! », a-t-il lancé devant une foule extasiée.

Doug Ford a affirmé que la taxe carbone est « la pire qui ait jamais été introduite » notamment pour « ceux qui s’inquiètent de la façon dont ils vont payer leurs loyers ou leurs factures. »

Il a rappelé qu’il fallait rester « ferme » et qu’il fallait élire des conservateurs au prochain scrutin, une « une élection que nous devons gagner ».

M. Kenney et M. Ford ont également dénoncé les politiques de Justin Trudeau et Rachel Notley, la première ministre de l'Alberta.

Diversifier les revenus

Le ministre des Finances de l’Alberta, Joe Ceci, a expliqué que ceux qui s’opposent à la taxe carbone ne comprennent pas que pour réduire les gaz à effet de serre, il faut leur donner un prix : « Une taxe carbone permet d’obtenir de l’argent et d’en diversifier sa provenance. »

Le chef libéral de l’Alberta, David Khan, a rappelé dans un communiqué que « les Albertains n’ont pas besoin qu'un premier ministre de l’Ontario vienne nous dire comment diriger notre province ».

Le rassemblement anticarbone est le deuxième auquel Doug Ford a participé dans les Prairies. Il a rencontré le 4 octobre Scott Moe, le premier ministre de la Saskatchewan.

Industrie pétrolière

Politique