•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apprendre en jardinant à l'école Louis-de-France

Jeunes sur le gazon avec leur lunch

Les élèves de l'école Louis-de-France, à Trois-Rivières, ont savouré vendredi le fruit de leur labeur.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après avoir planté et cultivé plusieurs dizaines de plants de légumes dans la cour arrière de l'école Louis-de-France cet été, les élèves ont enfin pu savourer le fruit de leurs récoltes, vendredi.

Un texte de Samuel Desbiens

Le projet s’inscrit dans le cadre d’un programme pédagogique qui vise à apprendre aux élèves les bienfaits et l’importance de l’agriculture, mais aussi de sensibiliser les jeunes aux produits locaux.

Les élèves sèment et font la planification des jardins en plus de cultiver, récolter et cuisiner les aliments. On essaye aussi de faire notre part au niveau environnemental. On met beaucoup d’énergie pour favoriser la consommation minimale et on réutilise des produits, soutien Sophie Cormier-Rondeau, qui a supervisé le projet.

Des plants de légumes devant des jeunes qui jouentAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les élèves de l'école Louis-de-France ont fait pousser des légumes dans la cour d'école.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Le plus bel héritage qu’on peut laisser à nos enfants, c’est d’apprendre à se nourrir eux-mêmes et se nourrir localement. L’objectif, c’est vraiment que les élèves apprennent à les cultiver et de les inciter à avoir une meilleure alimentation, mentionne la directrice de l’établissement, Maryse Côté.

Jeunes qui se font servir de la nourriture à l'extérieurAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les élèves de l'école Louis-de-France, à Trois-Rivières, ont savouré le fruit de leurs récoltes.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens

C'est la deuxième année que l'école organisait une telle fête des récoltes.

Des enfants aux parents

En prenant soin des jardins à l’école, les élèves ont fait de belles découvertes, si bien que certains d’entre eux n’ont pas hésité à demander à leurs parents d’acheter certains produits locaux.

Durant les récoltes, on a savouré des légumes que les élèves n’avaient jamais goûtés, mais ça s’est retrouvé dans leur boîte à lunch parce qu’ils avaient motivé leurs parents à trouver ces légumes, note Mme Cormier-Rondeau.

J’ai des parents qui ont fait des jardins depuis que leur enfant fait un jardin ici, à l’école. C’est maintenant les enfants qui apprennent à leurs parents des trucs de jardinage, affirme pour sa part Mme Côté.

L’établissement a reçu la qualification MIAM, une appellation qui permet d’identifier et de garantir la qualité des produits de la Mauricie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !