•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier patrouilleur arctique baptisé par Sophie Grégoire Trudeau à Halifax

Le NCSM Harry DeWolf à Halifax le 5 octobre 2018.

Le NCSM Harry DeWolf à Halifax le 5 octobre 2018.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le NCSM Harry DeWolf, le premier navire de patrouille de l'Arctique de la Marine canadienne, a été baptisé par Sophie Grégoire Trudeau, vendredi au chantier naval d'Halifax.

L’épouse du premier ministre a brisé contre la proue du navire de 103 mètres de long une bouteille de vin mousseux fabriqué selon la méthode traditionnelle de la Nouvelle-Écosse. Cette tradition est censée porter chance aux équipages.

Sophie Gregoire Trudeau à Halifax le 5 octobre 2018 pour la cérémonie de dénomination du NCSM Harry DeWolf.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sophie Gregoire Trudeau à Halifax le 5 octobre 2018 pour la cérémonie de dénomination du NCSM Harry DeWolf.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Je te nomme Harry DeWolf. Béni soit ce navire ainsi que tous les hommes et femmes naviguant à son bord, a prononcé Mme Trudeau, qui a accepté d’être la « marraine » de ce navire.

La nomination d’un parrain ou d’une marraine s’inscrit dans une longue tradition navale. Les marraines sont souvent des femmes éminentes qui ont servi leurs collectivités, écrit la Marine canadienne.

Construit au chantier naval d’Irving, le NCSM Harry DeWolf est le premier navire bâti dans le cadre du projet de navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA).

Les travailleurs du chantier naval Irving à Halifax assistent à la cérémonie de baptême du NCSM Harry DeWolf le 5 octobre 2018.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les travailleurs du chantier naval Irving à Halifax assistent à la cérémonie de baptême du NCSM Harry DeWolf le 5 octobre 2018.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Le nom du navire a été choisi en l'honneur du vice-amiral Harry DeWolf, héros canadien de la marine.

Premier commandant du NCSM Haida durant la Seconde Guerre mondiale, Harry DeWolf supervisa les opérations de sauvetage de 42 marins canadiens tombés dans les eaux glaciales au large des côtes de la France après le torpillage du NCSM Athabaskan par les Allemands.

Avant du navire devant le hangar du chantier naval.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'avant du futur navire NCSM Harry DeWolf durant sa construction au chantier naval d'Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Forces armées canadiennes

La construction des deuxième et troisième navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique, les futurs NCSM Margaret Brooke et NCSM Max Bernays, se poursuit au chantier naval d’Halifax, indique l’entreprise Irving Shipbuilding, et un quatrième, le NCSM William Hall, sera mis en chantier plus tard cette année.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Arctique