•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le yoga du rire, une activité sans limite d'âge

Maude Bombardier qui sourit à pleines dents avec trois aînés assis sur des chaises qui rient également.
Maude Bombardier s'est rendue à la Fédération des aînés franco-albertains vendredi dernier. Elle offre ses ateliers à des groupes d'âge variés. Photo: Marie-Pierre Castonguay (courtoisie de la Fédération des aînés franco-albertains)
Radio-Canada

Le rire est universel et a le pouvoir de transcender l'âge. Voilà pourquoi Maude Bombardier s'est lancée, il y a 10 ans, dans l'univers méconnu du yoga du rire, une méthode thérapeutique originaire de l'Inde. Aujourd'hui, elle donne des ateliers à Edmonton à des gens de tous les horizons, y compris des aînés.

Un texte de Katrine Deniset

Quand son frère lui a parlé de cette pratique, il y a 10 ans, elle a ri un peu.

J'ai dit : "Ayoye, je veux en savoir plus!" Et quand je suis sortie de ma première séance, mes joues étaient pétillantes et j'avais envie de dire allô à tout le monde dans la rue.

Maude Bombardier

C'est là qu'elle a senti le besoin d'aller chercher une formation professionnelle en yoga du rire pour propager ce sentiment de bonheur.

Des aînés franco-albertains pris par le fou rire

La créatrice de The Laughing Hour s'est rendue à la Fédération des aînés franco-albertains (FAFA), vendredi dernier, pour tester le marché de ce qu'elle appelle la « drogue du bonheur ». Pour Germaine Lehodey, une aînée qui y a participé, les rigolades étaient incontrôlables.

C'est la gymnastique du rire! Tu regardes les gens autour de toi et tu attrapes le fou rire. Et ça ne demande pas de gros mouvements.

Germaine Lehodey, participante

Ceux qui n'ont pas participé à l'atelier ont été surpris par l'état de leurs amis en les retrouvant par la suite dans la salle à manger, raconte Mme Lehodey.

Des aînés qui rient à pleines dents.Des membres de la Fédération des aînés franco-albertains ont participé à une séance de yoga du rire. Photo : Marie-Pierre Castonguay (courtoisie de la Fédération des aînés franco-albertains)

« On a continué de rire longtemps après et ils nous regardaient sans comprendre. C'était drôle », lance-t-elle.

L'atelier a été une réussite, selon la directrice générale de la FAFA, Alizé Cook.

« Ça peut diminuer grandement le stress. L'isolement est un gros problème chez beaucoup d'aînés, et quand on voit que le rire peut créer ce genre de liens et cette confiance en soi, c'est qu'ils ont apprécié le moment », dit-elle.

Une rigolothérapie

Cette forme de yoga a pour but de faire danser les endorphines par l'action du rire, mais sans raconter de blagues, explique Maude Bombardier. Il s'agit plutôt de discuter des thèmes qui nous unissent en tant qu'êtres humains pour enfin arriver à un rire naturel.

Maude Bombardier tient un ballon décoré d'un visage-sourire.Rire, c'est aussi améliorer son bien-être, selon Maude Bombardier. Photo : courtoisie de Maude Bombardier

« On va parler tout à coup de toutes sortes de choses réelles comme perdre nos clefs. Après, on va se pincer le petit bout de gras sous le menton et regarder autour de la salle. Souvent, on commence avec de faux rires, puis, ensuite, les rires deviennent vrais et contagieux », dit-elle.

Prendre l'habitude de rire contribue à notre bien-être et peut même transformer nos vies, explique cette adepte de la joie.

La vie, ce n'est pas toujours des arcs-en-ciel, mais le rire adoucit notre manière d'aborder les situations difficiles.

Maude Bombardier

Maude Bombardier offre aussi ses ateliers aux enfants et aux personnes à mobilité réduite.

Alberta

Associations francophones