•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'offre de cannabis ne répondra qu'à 30 à 60 % de la demande, selon un rapport

Un jeune homme a la main sur un pot de marijuana sur une étagère.

Les magasins de produits du cannabis ouvriront leur porte en avril 2019, en Ontario

Photo : CBC / Evan Mitsfui

La Presse canadienne

L'offre de cannabis légal au Canada, selon les niveaux de production actuels, ne permettra de répondre qu'à 30 à 60 % de la demande totale, calcule une nouvelle étude.

Dans son rapport, l'Institut C.D. Howe estime que la demande pour l'ensemble du pays sera d'environ 610,6 tonnes de cannabis, mais l'offre de marijuana disponible prévue pour le quatrième trimestre de 2018 ne devrait être que de 146,13 tonnes.

Le document du groupe de recherche prédit une pénurie de cannabis, en particulier pendant la première moitié de l'année suivant la légalisation de la drogue, le 17 octobre, en raison de la lenteur du processus d'attribution de licence aux producteurs.

Le rapport, qui doit paraître la semaine prochaine, prévoit que le nombre de producteurs autorisés sera de 97 au cours du quatrième trimestre de 2018. En comparaison, ils étaient 45 au premier trimestre de l'année, et ils devraient se dénombrer à 144 d'ici le troisième trimestre de 2019.

Les auteurs de l'étude estiment que la taille du marché noir, compte tenu des pénuries de cannabis légal, sera d'environ 380 tonnes pendant la première année de légalisation, ce qu'ils évaluent à au moins 2,5 milliards de dollars.

Cependant, Anindya Sen, professeur d'économie à l'Université de Waterloo, et Rosalie Wyonch, analyste des politiques à l'Institut C.D. Howe, notent que la pénurie sera probablement de 'courte durée', puisque le nombre de producteurs autorisés progressera et que les capacités de production augmenteront avec le temps.

Économie