•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aspirant maire Clive Doucet promet de réorganiser le marché By d'Ottawa

Clive Doucet en point de presse devant un bâtiment désaffecté.
Le candidat à la mairie d'Ottawa Clive Doucet promet entre autres de s'opposer au refuge de l'Armée du Salut dans le quartier de Vanier. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Quelques semaines avant la tenue de l'élection municipale à Ottawa, le candidat à la mairie Clive Doucet a promis de réorganiser le marché By, notamment pour permettre aux intervenants communautaires de participer à l'élaboration des plans de développement du secteur.

Le marché By et la Basse-Ville sont les communautés les plus historiques d’Ottawa, a fait valoir le candidat. Malheureusement, ces secteurs font face à de multiples menaces : une grande population itinérante, dont beaucoup ont des problèmes de santé et de dépendance, du surdéveloppement insensible qui érode le caractère historique du marché By et de la Basse-Ville, et finalement de la violence nocturne.

M. Doucet veut notamment que des promoteurs immobiliers ne siègent plus au conseil d’administration du quartier. On doit avoir des gens de la communauté, qui aiment la communauté et qui y vivent , a-t-il dit.

S'il est élu, Clive Doucet s'engage aussi à revoir la réglementation municipale afin qu'elle soit plus inclusive et qu'elle accorde une plus grande place aux loyers abordables.

M. Doucet a fait cette déclaration devant l’ancienne école Notre-Dame, construite en 1904, qui se trouve dans un état de délabrement avancé. Il a blâmé le manque de volonté politique de l’administration municipale actuelle, qui fait que la Ville ne protège pas ses quartiers historiques.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections municipales en Ontario

Le marché By, une vache à lait

La Ville doit revoir sa façon de gérer le marché By, l'un des plus importants secteurs touristiques d'Ottawa, selon Thierry Harris, candidat au poste de conseiller dans Rideau-Vanier, et M. Doucet.

Ce qui se passe actuellement, c’est de l’improvisation, a souligné M. Harris. Nous n’avons aucun plan cohésif afin de protéger nos avoirs, que ce soit le patrimoine, que ce soit le marché By, et la Ville ne sait pas gérer ces avoirs-là avec un respect pour la dignité des personnes qui sont ici, a-t-il dit.

Thierry Harris répond aux questions des journalistes devant l'ancienne école Notre-dame qui est dans un état de délabrement avancé. Le candidat au poste de conseiller du quartier Rideau-Vanier d'Ottawa, Thierry Harris, accompagné de l'aspirant maire Clive Doucet. Photo : Radio-Canada

Il souhaite entre autres que le sous-comité du patrimoine bâti de la Ville d’Ottawa devienne un comité à part entière et qu'il ne soit plus une entité relevant du comité d’urbanisme de la Ville.

Le maire [Watson] se sert du marché By comme une vache à lait, a pour sa part affirmé l’ancien conseiller municipal Richard Cannings, aujourd’hui commerçant dans le marché By, qui était présent avec Clive Doucet. Mais cette vache à lait sera morte sous peu, a-t-il prédit.

Itinérance et logement

Outre les engagements sur la réorganisation du marché By, les candidats présents ont évoqué l’itinérance et l’accès au logement comme un problème urgent sur lequel doit se pencher la Ville.

Clive Doucet est également contre l’idée d’un mégarefuge préconisée par l’Armée du Salut. M. Doucet propose de forcer les promoteurs immobiliers à consacrer 5 % de leurs projets de développement immobilier à la construction de logements abordables.

Actuellement, 10 000 personnes attendent pour un logement abordable à Ottawa, a déploré le candidat Harris, qui s'engage à créer un système qui permettra aux personnes de faire des emprunts afin d’éviter d’être mises à la rue advenant qu’elles ne puissent pas payer leur loyer.

Cette mesure est appuyée par le candidat à la mairie Clive Doucet, qui a affirmé que sa vision et celle de Thierry Harris sont pareilles à un iota près.

Les élections municipales se tiendront le 22 octobre.

Avec les informations de Gilles Taillon

Ottawa-Gatineau

Politique municipale