•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre Arcand devient chef intérimaire du PLQ

Les informations de Hugo Lavallée.
Radio-Canada

Les députés du Parti libéral du Québec (PLQ) ont finalement choisi le député de Mont-Royal–Outremont, Pierre Arcand, comme chef par intérim en attendant la course à la direction du PLQ.

Chaleureusement applaudi par ses collègues libéraux, Pierre Arcand a accepté avec joie sa nomination, saluant au passage le travail accompli par Philippe Couillard, qui a quitté la vie politique jeudi, après l’importante défaite encaissée par le PLQ en début de semaine.

Nous devons l’admettre, une vague de changement a soufflé sur le Québec. Maintenant, il faut se relever, regagner la confiance des électeurs et de nos membres.

Pierre Arcand, chef par intérim du Parti libéral du Québec

« Nous avons beaucoup à faire, nous le savons, pour reconquérir l’électorat. Nous allons travailler avec nos militants, prendre acte et identifier la ou les causes des défaites de lundi dernier, a expliqué le nouveau chef. Nous allons nous rebâtir et notre parti redeviendra un parti fort, et ce dans toutes les régions du Québec. »

Considérant que le parti compte depuis lundi 25 % de nouveaux députés, mais aussi de très nombreux départs, Pierre Arcand a précisé que sa priorité en tant que chef sera d'unifier le parti et de l'orienter en fonction de sa nouvelle réalité politique sur les bancs de l'opposition.

Rappelons que le PLQ, qui comptait 68 députés à la dissolution de l'Assemblée nationale, en compte aujourd'hui 30, en tenant compte du départ de Philippe Couillard et de l'exclusion du caucus, vendredi matin, du député de Chomedey, Guy Ouellette. Il s'agit de la plus importante défaite électorale des libéraux du Québec dans l'histoire de leur parti.

Depuis le départ de M. Couillard, les hypothèses allaient bon train à Québec sur l'identité de celui ou celle qui serait choisi par le caucus libéral pour assurer la direction de l'opposition officielle jusqu'à l'élection d'un nouveau chef.

Les noms de Gaétan Barrette, Christine St-Pierre et Marc Tanguay circulaient notamment dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Or, les députés du caucus auront décidé d'opter pour Pierre Arcand, qui cumule plus d'une dizaine d'années d'expérience parlementaire à la tête d'une demi-douzaine de ministères.

« Le travail commence maintenant »

Assurant qu’il allait remplir entièrement ses fonctions de chef de l’opposition, Pierre Arcand a prévenu qu’il allait talonner le nouveau gouvernement de la CAQ, qui a, selon lui, fait beaucoup de promesses pendant la campagne.

« Nous allons leur dire de façon très claire, dès la reprise des travaux à l’Assemblée nationale : "Vous avez promis, maintenant vous allez devoir livrer la marchandise aux Québécois" », a prévenu Pierre Arcand.

« Pour nous, le travail commence maintenant », a lancé le nouveau chef libéral par intérim.

M. Legault devra nous expliquer comment il compte faire sa Maison des aînés et faire son troisième lien en moins de deux ans. Et ce qu’il va faire au niveau des seuils d’immigration.

Pierre Arcand, chef par intérim du Parti libéral du Québec

Élu pour la première fois en 2007, dans la circonscription de Mont-Royal à la suite du départ de Philippe Couillard, qui était alors député de cette circonscription, Pierre Arcand a été réélu en 2008 avant d'être nommé ministre des Relations internationales.

Il est nommé deux ans plus tard, en août 2010, ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs.

Nommé ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles en 2014, il a terminé son dernier mandat à la présidence du Conseil du Trésor où il avait été nommé en octobre 2017.

Politique provinciale

Politique