•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 55 ans, Édith Piaf s’éteignait « sous le ciel de Paris »

    La chanteuse Édith Piaf, en performance, les yeux fermés dans une pose dramatique.
    Édith Piaf décède le 11 octobre 1963 à Paris à l'âge de 47 ans. Photo: Radio-Canada / André Le Coz

    La Môme Piaf s'éteint le 11 octobre 1963 à Paris. Elle n'avait que 47 ans, mais avait mené une vie oscillant entre le succès et la tragédie, les excès et l'amour. 55 ans après son départ, Édith Piaf demeure une icône de la chanson française. Retour en archives sur la vie de la célèbre chanteuse, parolière et actrice.

    La chanson française est en deuil. Ce vendredi 11 octobre, Édith Piaf, la grande Édith Piaf, est morte à Paris des suites d’une hémorragie interne foudroyante.

    À l’ouverture du Radiojournal du 11 octobre 1963, la journaliste Martine de Barsy annonce la nouvelle bouleversante. Celle qu’on surnommait la Môme Piaf, et que l’on croyait immortelle, est décédée.

    Martine de Barsy présente par la suite quelques éléments biographiques de la chanteuse.

    Née Édith Giovanna Gassion à Paris le 19 décembre 1915, elle est plongée dans le monde des arts et de la scène dès sa plus tendre enfance. En effet, sa mère est une chanteuse italienne et son père, un acrobate de cirque.

    À seulement 15 ans, la jeune adolescente chante déjà dans des cafés parisiens. Mais c’est une rencontre fortuite dans la rue qui scelle son destin.

    Le directeur de cabaret Louis Leplée la découvre alors qu’elle entonne une chanson sur un coin de rue. « Il a eu un coup au cœur, il a absolument compris qu’elle avait une voix géniale ». Sous sa tutelle, Édith est introduite aux scènes des cabarets et devient la Môme Piaf.

    Rapidement, elle embrase les planches de Paris avec sa voix et son style bien particulier.

    La Môme bouleverse la vie de tous ceux qu’elle côtoie. C’est notamment le cas de Claude Léveillée, qu’elle encense et avec qui elle collabore sur nombre de chansons. L’auteur-compositeur-interprète québécois vit auprès d’elle pendant deux ans.

    Il composera notamment la chanson « Le vieux piano » dont on peut entendre les airs à l’émission Femme d’aujourd’hui du 12 février 1982. Claude Léveillée s’y remémore des souvenirs de son temps avec Piaf.

    Monique Lange, auteure d’une biographie de l’artiste, contribue également à l’émission en retraçant des moments phares de la vie de la Môme.

    Chanteuse au talent hors pair, Édith Piaf est aussi connue pour être elle-même une découvreuse de talent. Elle collabore avec des artistes français et québécois, et tourne avec les Compagnons de la chanson en Amérique du Nord.

    La Môme chante l’amour et la passion, malgré une vie romantique souvent tragique et malheureuse. Elle avoue se fabriquer, à travers ses chansons, un être idéal qui n’existe pas.

    Le triomphe de la Môme dans la vie s’est également révélé dans la mort, selon Monique Lange.

    Son enterrement est absolument grandiose. Des milliers de gens se bousculent dans les rues parisiennes jusqu’au Cimetière du Père-Lachaise où Édith Piaf trouve son dernier repos.

    Des touristes et admirateurs visitent sa tombe par milliers chaque année depuis maintenant 55 ans.

    La date exacte du décès de la grande Piaf est parfois discutée. Certains diront qu’elle s’est éteinte le 10 octobre 1963 à sa résidence à Grasse, avant son transport d’urgence en avion vers Paris. Il est par contre plus communément reconnu qu’elle est décédée le 11 octobre au matin. Tout juste arrivée à son appartement en compagnie de son mari, elle succombe à une hémorragie interne liée à un cancer du foie.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts