•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PDG d’Amazon ravit le titre d’Américain le plus riche à Bill Gates

Jeff Bezos, fondateur du groupe de distribution Amazon.

Jeff Bezos, fondateur du groupe de distribution Amazon

Photo : AP /Reed Saxon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec une fortune évaluée à 160 milliards de dollars américains, le fondateur et PDG d'Amazon, Jeff Bezos, détrône Bill Gates dans la liste des 400 Américains les plus riches, établie par le magazine Forbes.

Un texte de Sophie-Hélène Lebeuf

Depuis l’an dernier, le club très sélect des 10 Américains les plus fortunés – où les géants du web et de l’informatique font bonne figure – a conservé tous ses membres, qui se sont toutefois échangé quelques rangs.

En un an, Jeff Bezos a presque doublé sa fortune, évaluée à 81,5 milliards de dollars en 2017. C'est la première fois que l'Américain le plus riche vaut plus de 100 milliards de dollars.

En grimpant d’une position, le roi du commerce en ligne, également propriétaire du Washington Post, prive ainsi Bill Gates d’un 25e titre consécutif.

Ce dernier, qui a quitté la direction de Microsoft il y a 20 ans pour se consacrer à la philanthropie, est au deuxième rang, avec une fortune évaluée à 97 milliards de dollars.

L’investisseur Warren Buffett, à la tête de Berkshire Hathaway, qui possède une soixantaine d'entreprises, dont la chaîne Dairy Queen, le fabricant de piles Duracell et l’assureur Geico, se classe encore troisième, avec 88,3 milliards de dollars.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, témoignant devant les sénateurs à Washington.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg témoigne devant les sénateurs à Washington.

Photo : The Associated Press / Andrew Harnik

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a réussi à conserver sa quatrième position en dépit des scandales liés à la manipulation politique et au détournement de données personnelles des utilisateurs, mais a vu sa fortune fondre de 71 à 61 milliards de dollars.

Larry Ellison, cofondateur de la société de technologie informatique Oracle, suit, avec 58,4 milliards de dollars

Viennent ensuite Larry Page, directeur général d’Alphabet, la société mère de Google, les frères Charles et David Koch, à la tête des Industries Kock, deuxième entreprise privée des États-Unis, Sergey Brin, président d’Alphabet, et l’ex-maire de New York Michael Bloomberg, propriétaire de la firme spécialisée en information financière Bloomberg LP, avec des fortunes variant de 53,8 à 51,8 milliards de dollars.

Une seule femme dans les 15 meneurs

Sept héritiers de l'empire Walmart, dont les trois enfants du fondateur, Sam Walton, figurent dans ce palmarès. Sa fille, Alice, collectionneuse d’œuvres d’art, rafle le 12e rang avec une fortune de 44,9 milliards de dollars, qui en fait l'Américaine la mieux nantie.

Le fondateur du constructeur automobile Tesla, Elon Musk, qui a dû renoncer à la présidence du conseil d'administration de son entreprise dans la foulée d’accusations de fraude, occupe pour sa part le 24e rang, avec des avoirs de 19,6 milliards de dollars.

Le président américain Donald Trump, qui a notamment fait fortune dans l’immobilier, chute de la 248e à la 259e position, avec une fortune évaluée à 3,1 milliards de dollars. En 2016, il se classait au 156e rang.

Les avoirs nets minimaux pour figurer sur la liste des 400 Américains les plus riches ont atteint un record de 2,1 milliards de dollars. Leur fortune moyenne est évaluée à 7,2 milliards de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !