•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection municipale : l'aréna au coeur des enjeux à Lorette

L'arena de Lorette.
Pour les résidents de Lorette, un nouvel aréna est devenu une nécessité parce que le bâtiment actuel est devenu vétuste. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Dans la municipalité rurale de Taché, les résidents du village de Lorette comptent sur leurs prochains élus pour obtenir un nouvel aréna. Le projet ne date pas d'hier, et pour certains d'entre eux, l'attente a trop duré.

Un texte d'Abdoulaye Cissoko

L'idée est dans l'air depuis plusieurs années maintenant. À l'origine, la Municipalité rurale souhaitait construire un multiplexe comprenant un gymnase, une bibliothèque, un centre de la petite enfance de 74 places, en plus d'un nouvel aréna.

Ce projet devrait coûter 16 millions de dollars. Alors qu'ils étaient au pouvoir, les néo-démocrates avaient promis d'appuyer le projet à hauteur de 8 millions de dollars. Le gouvernement fédéral s'était aussi engagé à contribuer financièrement au projet.

Le conseiller municipal sortant, Armand Poirier, rappelle que le changement de gouvernement au Manitoba a modifié la donne et poussé la Municipalité à revoir ses ambitions. « On a finalement réalisé qu'un centre multiplexe n'est pas abordable. Alors, petit à petit, on a introduit la nouvelle idée d'un aréna avec une bibliothèque », raconte-t-il.

Le coût d'une telle construction est estimé à un peu moins de 10 millions de dollars. La Municipalité a sollicité l'aide de la communauté. Un comité de financement a été formé avec pour mission de collecter 2 millions de dollars.

Armand PoirierArmand Poirier, conseiller municipal sortant dit que le coût pour la construction d'un centre multiplexe n'était pas abordable. Photo : Radio-Canada

Armand Poirier dit que le Comité du district urbain local de Lorette puisera dans ses réserves pour réaliser le projet. « Avec la campagne de financement et un emprunt à l'échelle municipale, on va être capable de réunir 5 millions de dollars », dit-il.

Rosaire Deschambault a siégé au conseil municipal de Taché pendant 23 ans. Selon lui, ce ne sera pas une mince affaire d'amasser 2 millions de dollars auprès d'une communauté d'environ 3000 personnes.

Il regrette aussi que le projet de multiplexe soit devenu un aréna avec une bibliothèque sans consultation publique pour expliquer ce revirement à la population. « Qu'en sera-t-il pour les citoyens qui veulent un multiplexe », demande-t-il.

Toutefois, Armand Poirier rétorque que la campagne électorale est justement une excellente occasion d'en discuter avec la population.

Des habitants s'impatientent

Pour certains habitants, l'attente n'a que trop duré. Ghislaine Boga, une jeune mère de famille, affirme qu'un seul aréna ne suffit plus et qu'un deuxième est nécessaire.

Dans la situation actuelle, des parents sont obligés d'attendre jusque tard en soirée pour que leurs enfants puissent patiner, dit-elle.

Ghistlaine Boga, une résidente de Lorette.Ghistlaine Boga est mère de famille de Lorette. Elle dit qu'un autre aréna permettra aussi aux jeunes de faire du patinage libre toute la semaine. Photo : Radio-Canada

« Ma fille de 11 ans est restée récemment jusqu'à 21 heures, alors le lendemain, elle était très fatiguée », raconte-t-elle.

Pour elle, un second aréna permettra également aux jeunes du village de faire du patinage libre sans être inscrits dans un programme particulier. En ce moment, cela n'est possible qu'une fois par semaine, dit-elle.

Propriétaire du restaurant Chicken Chef à Lorette, Charles Tétrault pense aussi que le projet a pris du retard.

« Ça fait longtemps que les gens en parlent, ici, au restaurant, et partout dans le village », dit-il.

Candidat à la mairie de la municipalité rurale de Taché, Justin Bohémier abonde dans le même sens. « C'est quelque chose que les résidents de Lorette aimeraient avoir. Pour le reste de la municipalité de Taché, un nouvel aréna, ce n'est pas très très important, mais pour les gens d'ici, ça l'est vraiment », fait-il remarquer.

Il reproche à l’administration municipale sortante d'avoir dépensé beaucoup d'argent pour « construire un nouveau bureau au milieu des champs ».

Il y a environ un an et demi, la Municipalité a fermé ses bureaux à Lorette pour s’installer dans un local situé près de l’intersection de la route 206 et de la route Transcanadienne.

« Personnellement, je trouve que ce n’était pas un bon choix », note Justin Bohémier.

De son côté, Armand Poirier affirme que, si tout va bien, les travaux de construction du nouvel aréna devraient commencer l'année prochaine.

Taché : les candidats à l'élection du 24 octobre

Au poste de préfet : Justin Bohémier et Robert Rivard

Quartier 1 : Jacques Trudeau, élu

Quartier 2 : Georges McGregor et Hettie Penner

Quartier 3 : Lucille Brunette et Alison Fox

Quartier 4 : John Halabiski, Joey Johnson, Armand Poirier et Steven Stein

Quartier 5 : Bill Heather et Mark Brandt

Quartier   : Natashia Lapeire, Andy Rivard, Daniel Ross et Marc Ross

Comité du district urbain local de Lorette : Heather Delaine, Tim Graham, Coleen Jolicoeur, Carol Laramée, Bill Lodge et Denis Sarrasin

Manitoba

Politique municipale