•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les produits de la mer exemptés de barrières tarifaires dans le nouvel accord de libre-échange

Plusieurs homards sont empilés dans une caisse.

Plusieurs homards sont empilés dans une caisse.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Les fruits de mer canadiens seront exemptés de droits de douane, selon le nouvel accord de libre-échange nord-américain. Il s'agit d'une excellente nouvelle pour les producteurs de fruits de mer des Maritimes, qui exportent annuellement des centaines de millions de dollars de produits aux États-Unis.

L'Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) prévoit une exemption de droits de douane pour les fruits de mer, a précisé l’attachée de presse du ministère des Pêches et des Océans, Jocelyn Lubczuk.

Même si cette exemption était attendue, elle soulage les représentants de l'industrie de la pêche en Atlantique. À elle seule, la Nouvelle-Écosse exporte annuellement pour 955 millions de dollars de fruits de mer.

Maintenir un accès aux fruits de mer et aux poissons canadiens sans barrière tarifaire est bon pour les producteurs canadiens, les exportateurs et les communautés côtières, affirme Jocelyn Lubczuk.

La nouvelle entente, qui remplace l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), prévoit également un renforcement des règlements pour prévenir les prises accidentelles.

Les pays s’entendent également pour combattre la pêche illégale.

D'après des renseignements de Paul Withers, CBC

Nouveau-Brunswick

Industrie des pêches